Le son

Les différents types de compresseurs

6 sept , 2018   Video

Au delà d’apprendre à comment utiliser un compresseur, il serait bon de savoir comment les différencier ou du moins savoir quel type de technologie les habitent.

Les compresseurs audio sont souvent décrits avec des noms de catégories comme VCA, optique, FET, etc… Ces noms permettent de les reconnaitre pour leurs différentes conceptions de circuits, et la façon dont ils réagiront au signal. Naturellement, vous vous demanderez mais comment sonnent-ils ? et pourquoi devriez-vous choisir un type plutôt qu’un autre.

Ils sont tous suffisamment différents pour que vous ayez une bonne raison d’en choisir un ou du moins d’avoir votre favori. Même s’il n’est pas si simple de les comparer sans les avoir tous sous la main et de les tester en situation. Le fait qu’il soit très différent ou très similaire en terme de son, n’est qu’une question de point de vue. Avec l’expérience, vous aurez tendance à favoriser tel type de compresseur sur tel type de son. Mais gardez à l’esprit que peu importe la manière dont ils coloreront votre son, le type de circuit aura le même impact sur votre son, à savoir : compresser.


Je vais passer en revue cinq technologie de compresseurs les plus utilisés dans les studios d’enregistrement professionnels et expliquer leurs différences. Ces cinq types sont :

  • VCA
  • FET
  • Optique
  • Lampe ou “Vari-mu”
  • Pont de diode

Les compresseurs optique ont généralement des réglages très simple, comme la réduction du gain ou le taux de compression et le gain de sortie. Les conceptions FET sont beaucoup plus polyvalentes car elles permettent de contrôler les niveau d’entrées et de sorties, les ratios, les temps d’attaques et de relâchement. Les conceptions VCA sont également polyvalentes, offrant des contrôles similaires. Les conceptions de Vari-Mu ont également des contrôles similaires, mais leur temps d’attaque et de relâchement sont généralement plus lent.

Un compresseur est un dispositif conçu pour réduire ou contrôler la plage dynamique d’un signal audio. La compression est généralement utilisée de deux manières. Soit pour niveler un signal soit comme un effet pour ajouter une coloration à votre signal d’origine.

Certains de ces compresseurs possèdent un mode limiteur. La différence réside dans le fait qu’un limiteur est spécifiquement conçu pour empêcher les crêtes d’un signal de dépasser un certain niveau déterminer par un seuil avec un ratio très élevé, environ 20:1. Un compresseur a un ratio réglable qui varie généralement entre 2:1 jusqu’à 20:1, ce qui lui permet de contrôler beaucoup plus que de simples pics.


Dans la vidéo qui accompagne cet article, je vous présente différents types de compresseurs. Essayez d’écouter attentivement pour reconnaître les caractéristiques tonales et l’effet des contrôles sur les différentes sources sonores. L’idée est de vous aider à conserver ces informations afin de pouvoir faire des choix de compresseurs en toute connaissance de cause lors de votre prochain enregistrement ou mixage.

Compresseurs VCA

VCA est une abréviation de “Voltage-Controlled Amplifier” ou en français : Amplificateur à tension contrôlée. Ce type de compresseur est connu pour sa compression propre et douce qui peut donner un effet “glue” sur un bus master. Les réglages proposés sont généralement : seuil, ratio, attaque, relâchement et gain de sortie. Plus récemment, d’autres fonctionnalités telles que le filtre passe-haut et le circuit de détection dans un bouton de mixage parallèle sont devenues beaucoup plus courantes.

Parmi les compresseurs VCA les plus connus, citons le compresseur SSL Quad Masterbus, qui a été lancé en 1977 et a été présenté dans la section centrale de la console SSL 4000. Aujourd’hui, c’est le compresseur VCA le plus emblématique et, comme le 1176, c’est l’un des modèles les plus copiés. À l’époque, cette unité était unique car il n’y avait jamais eu auparavant de console dotée d’un compresseur sur le bus master. Il pouvait être utilisé sur des pistes individuelles grâce à un patch et avait une entrée sidechain offrant une flexibilité maximale.

Compresser le bus master
Il est connu pour être très percutant et sa capacité à “lier” un mix. Actuellement, ce compresseur est proposé dans une variété de packages que ce soit à partir de modules en série 500, de rack ou de plug-ins.

Le DBX 160 VU est un compresseur très connu pour son caractère sonore unique. C’était le premier compresseur que DBX n’ait jamais fabriqué et il a été lancé en 1976. Il offre des paramètres très simples, de seuil, de taux de compression et un gain de sortie.

Types de compresseurs

Il donne des résultats spectaculaires avec des réglages très subtils. Ce fut une référence pour la batterie, le chant et la basse. Il a une attaque très rapide avec un relâchement plus lent, ce qui en fait une machine très musicale. La version d’origine a été abandonnée depuis longtemps, mais DBX propose toujours une version connue sous le nom de 160 A disponible en rack standard ou en module de la série 500.

L’API 2500 est une conception plus récente réalisée par Paul Wolf au cours de ses dernières années au sein de l’entreprise. C’est un compresseur stéréo un peu particulier car il peut fonctionner dans deux modes différents, essentiellement destinés à imiter des anciens et nouveaux styles de compresseurs. Il a des réglages standard mais avec des options supplémentaires telles que le relâchement variable, trois modes de knee, un filtre pour le circuit de détection, une liaison stéréo variable pour les canaux gauche et droite et un gain de sortie automatique.

Compresseurs FET

Les compresseurs FET étaient essentiellement conçus pour émuler le son d’une lampe, mais avec plus de fiabilité. Au lieu d’utiliser une lampe comme détecteur pour réduire le gain, ils utilisent un composant FET ou un transistor à effet de champ. Ils ont des temps d’attaque et de relâchement très rapides, ce qui les rend très efficace pour des sons avec de fortes transitoires comme les batteries. Ils offrent généralement des contrôles d’entrée, de sortie, de ratio, d’attaque et de relâchement, qui permettent de les utiliser sont tout une gamme d’instruments. De par leurs conceptions, ils colorent le son, ce qui font l’intérêt de ce type de compresseur.

1176

L’Universal Audio 1176 est un autre compresseur emblématique très recherché. En 50 ans d’existence, il a subi environ 13 révisions différentes, qui visaient à améliorer les performances et le niveau de bruit.

L’original a été conçu par Bill Putnam et mis au monde le 20 juin 1967. Il comportait une façade argenté avec une bande bleue, connue sous le nom de rev A. Peu de temps après, nous avons eu la rev AB et rev B, qui avaient la même plaque frontale à bandes bleues. Au début des années 1970, les versions C à G sont connues sous le nom d’unités à face noire “Black Face”. La Rev H est sorti au début des années 1980, avec une façade argentée. Après la version argentée, le 1176 a été abandonnée jusqu’au début des années 2000, lorsque Bill Putnam Jr a relancé la marque Universal Audio. Cela a donné naissance à quatre autres versions, la dernière étant l’édition anniversaire, qui arbore un panneau noir avec une bande bleue.

Le Compex ADR F760X-RS est l’un des rares compresseurs de type FET qui n’est pas un clone du 1176. Il a été conçu à la fin des années 60 et comporte trois sections principales. Un compresseur, un limiteur et un expandeur gate.

Compex ADR F760X-RS
Ceci est une machine de caractère, car elle a un son de signature très prononcé sur les sons de batterie. Vous pouvez vous faire une idée en écoutant le célèbre morceau de Led Zepplin «When The Levee Breaks». C’est un exemple parfait de ce que cette machine peut faire. Ce compresseur a été publié dans divers formats, y compris une version spécialement conçue pour les consoles Helios. Il est actuellement réédité par une société appelée Q2 Audio, qui a fait un travail fantastique pour recréer cette machine.

Compresseur Optique :

Un compresseur optique est basé sur une ampoule et une cellule photoélectrique qui permettent de réduire le gain. Au fur et à mesure que le son traverse l’ampoule, la cellule photoélectrique le détecte et déclenche une réduction du gain. La quantité de réduction de gain dépend de la force du niveau du signal. Une compression plus élevée sera obtenue par un signal plus chaud et inversement. Généralement, un compresseur optique convient mieux aux signaux contenant moins de transitoires, car les temps d’attaque sont beaucoup plus lents. Les applications idéales seraient le chant, la basse ou les instruments à cordes.

LA2A

Voici quelques-uns des compresseurs optiques les plus connus. Le Teletronix LA-2A est probablement le compresseur le plus emblématique de l’histoire de l’audio professionnel. Il est basé sur une cellule photoélectrique d’atténuateur optique T4 spécialement conçue, avec un temps d’attaque fixe de 10 millisecondes et un temps de relâchement progressif relativement lent qui commence à 60 millisecondes environ et qui ralentit jusqu’à ce que le signal revienne à 100%. Le LA-2A est le premier compresseur à utiliser une cellule photoélectrique pour réduire le gain.

Il a commencé avec le LA-1 qui a été conçu par le fondateur de Teletronix, Jim Lawrence. Peu de temps après son lancement initial d’environ 100 exemplaires, Jim a mis à jour le design et l’a appelé LA-2. En 1962, Jim a apporté quelques mises à jour supplémentaires et l’a ensuite appelée LA-2A. En 1967, la société Studio Electronics Corporation de Bill Putnam a acquis la gamme de produits Teletronix et a continué à produire le LA-2A. Comme vous pouvez le voir sur les photos, chaque révision a un aspect légèrement différent de la plaque frontale, ainsi que des modifications apportées aux pots et aux commutateurs.

La première version est connue sous le nom de “gray face” à cause de la couleur de la plaque frontale et correspond à la conception originale de LA-2A avant que Jim ne vende la société. La deuxième révision est connue sous le nom de «silver face», car Bill Putnam a changé les plaques frontales en argent quand il a repris la ligne de produits. Cette version a également fait passer le transformateur d’entrée de l’UTC HA 100X à un UTC A 10. Le LA-2A a été abandonné en 1969 et a été réédité par UREI à la fin des années 70, et de ce fait le T4A étant remplacé par la cellule photoélectrique T4B.

Puis, en 1985, UREI sous Harman JBL, l’a réédité et a changé la plaque frontale en argent et a remplacé l’étiquette Teletronix par UREI. Enfin, en 1999, Bill Putnam, Junior l’a rebaptisé Universal Audio, ce qui a entraîné une nouvelle réédition, mais cette fois-ci, ils ont déployé beaucoup d’efforts pour recréer la version originale. UREI LA-3A a été introduit en 1969. Il a été conçu par Brad Plunket, qui a mis en œuvre les mêmes contrôles avec la cellule photoélectrique T4 que le LA-2A.

LA3A

Bien que similaire au LA-2A, le LA-3A est un design à semi-conducteurs et un boîtier demi-rack et a un caractère tonal différent. Il offre un temps d’attaque et de sortie légèrement différent, ce qui le rend idéal pour une utilisation sur batterie et guitare électrique.

Le Tube-Tech CL1 est unique, car il possède des réglages pour le temps d’attaque et de relâchement ainsi que pour le ratio, ce qui n’est pas très courant pour ce type de compresseur. Il a été conçu par John Peterson et publié en 1987 sous le nom de CL1A.

En 1991, le CL1B a été lancé, qui était essentiellement le même concept, mais comportait des circuits imprimés pour un assemblage plus rapide. Ce compresseur est très apprécié des professionnels particulièrement pour les voix.

CL1B

Le Vac Rac TLM-1 est un autre compresseur utilisé par les plus grands ingénieurs du son comme Chris Lord-Alge ou Eddie Kramer depuis sa sortie en 1994. Il a été conçu par Steve Furlot, John Hall et Steve Barker. Il faisait parti d’un système modulaire comprenant plusieurs modules tels que préampli micro, limiteur, égaliseur et DI. Le limiteur Vac Rac étant le plus populaire de cette série a finalement été migré dans une unité de rack de 19 pouces, désormais connue sous le nom de TSL-4. Il est connu pour être capable de réaliser des réductions massives de gain sans artefacts ou pompage indésirables. Beaucoup l’utilisent sur le chant principal et la basse.
Steve Furlot a perpétué cet héritage et continue d’offrir des produits de haute qualité pour le monde de l’audio professionnel. Le favori actuel de beaucoup est le Brute Limiter, qui est une version série 500 du limiteur Vac Rac.

Compresseurs Vari MU

Les compresseurs Vari MU réalisent une compression en utilisant un tube dans le circuit de détection. Ils sont connus pour offrir une compression très fluide et musicale. Leur temps d’attaque est beaucoup plus lent qu’un compresseur de type FET ou VCA, mais on peut généralement les régler si besoin. Il faut savoir que le terme Vari-MU est une marque déposée de Manley Labs.

Outre le LA2A et le 1176, le Fairchild 670 est le compresseur le plus célèbre et le plus rare de l’histoire. Il a été conçu par Rein Narma dans les années 1950 et licencié à Fairchild. C’est une très grosse machine pesant prés de 30 Kg avec ses 20 lampes et ses 14 transformateurs. Il a été conçu à l’origine pour la gravure de disques, mais a été rapidement adopté en studio et utilisé religieusement par de nombreux ingénieurs du son. Les caractéristiques de cet appareil sont le gain en entrée, le seuil, une constante de temps marquée par un commutateur, qui modifie les temps d’attaque et de relâchement, et le mode gauche / droite ou Lat / Vert.

Lat / Vert est un mode similaire au Mid Side puisque qui permet un contrôle indépendant sur les informations au centre et sur les côtés d’un enregistrement stéréo. Ces derniers ne sont plus en production, mais il existe de nombreuses alternative, comme l’UnFairchild, proposé par la marque audio UnderTone d’Eric Valentine. Le Gates Sta-Level est un peu moins connu qui a été initialement publié en 1956 pour une utilisation radio. C’était une unité extrêmement populaire dans le monde de la radio, car elle faisait exactement ce qu’on attend d’un son radio, à savoir que l’audio reste au même niveau.
C’était une arme secrète en studio pour le chant pendant de nombreuses années. Comme de plus en plus de gens s’y intéressaient, Retro Instruments a rééditer cette machine.

Le Manley Vari Mu a été introduit en 1994 et il est devenu un classique moderne utilisé dans de nombreux studios de mixage et de mastering du monde entier. Grâce à ses commandes polyvalentes, il peut très bien fonctionner sur tout type de source audio. Il est devenu un incontournable sur un bus de batterie ou un bus stéréo. Il est toujours en production et sous licence d’Universal Audio pour le format de plugin UAD.

Manley Vari-Mu

Compresseurs à Pont de diode

Ce type de compresseur est un peu moins répandu, néanmoins le très célèbre NEVE 33609 en fait parti. Le pont de diodes donne au 33609 un caractère sonore unique. En termes de linéarité, la diode se situe probablement à l’extrémité la plus “chaleureuse” du spectre. Comme les diodes peuvent être utilisées pour l’écrêtage, de nombreuses personnes associent les diodes à de grandes distorsions.

Cependant, comme utilisé dans le 33609, les diodes sont polarisées en direct pratiquement tout le temps et la distorsion due aux diodes est minime, conduisant à une chaleur sonique plutôt qu’à une distorsion excessive. Le résultat est un son très distinctif mais agréable, obtenu sans autre circuit.

Neve 33609

L’autre caractéristique unique du 33609 est la fonction de relâchement automatique. Dans la plupart des cas, elle est effectuée en faisant du circuit de validation un filtre de second ordre, ce qui entraîne un temps de relâchement variable en fonction du signal d’entrée.

Ce même principe est utilisée par d’autres compresseurs tels que le 1176 ou le Fairchild. Pour le 33609, le filtre contient une non-linéarité placée qui modifie le comportement du circuit. En raison de cette non-linéarité, le relâchement automatique du 33609 se comporte différemment des autres compresseurs.

,


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recevrez les notifications des commentaires à venir par Email.
Vous pouvez aussi vous abonner sans poster de commentaire.

Suivez moi :

Send this to a friend