fbpx

Je vous ai beaucoup parlé de la méthode d’analyse d’écoute de Patrick Thévenot qui permet de quantifier ce que l’on entend en se basant sur différent critères…

Cette méthode fonctionne aussi « à l’envers » en réalisant à l’avance une sorte de carte d’identité sonore de la prise de son (ou du mixage) que l’on souhaite réaliser.

Lors du dernier séminaire qui s’est déroulé aux studios de Meudon Julien Bassères nous donne quelques techniques en utilisant les critères pour réaliser la prise de son d’un piano.

Auparavant, nous avons repérer à l’oreille la « distance critique » entre le son du piano et le champ réfléchi de la salle et c’est précisément à cet endroit que nous plaçons les micros d’ambiance. Nous utilisons dans ce cas un couple AB avec des micros omnidirectionnel. On parle de la distance entre les micros qui on rôle très important pour la restitution de la stéréo sur des enceintes.

En début de vidéo, on évoque les « abaques » des différents couples qui permettent de calculer les angles utiles selon la disposition des micros voici un lien qui permet de calculer automatiquement, ainsi que l’application « Recording tools »

http://www.sengpielaudio.com/HejiaE.htm

https://apps.apple.com/us/app/recording-tools/id576702914

ESPACE FORMATION

3 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Vous recevrez les notifications des commentaires à venir par Email.
Vous pouvez aussi vous abonner sans poster de commentaire.

  • Soit …!!!
    Et donc aucun espoir d’éclaircissement après tout ce temps ?
    Hum, ça la fout un peu mal, non !?
    JM.

  • En effet, difficile de ne pas avoir le même sentiment que Yann.
    Nonobstant, merci pour tout ce boulot !
    Tout aussi chaleureusement,
    JMD

  • Bonjour
    A propos de « zoomer » avec la paire omni sur le piano, Julien Bassères parle de resserrer le couple AB de 32 à 15cm, ça me semble contraire à ce que j’ai appris et à ce que montre les abaques de Michael Williams : on réduit l’angle de prise de son en écartant ou en angulant toute paire stéréo.
    Je veux bien un éclaircissement
    Bien chaleureusement, Yann M