Méthode d’analyse sonore par Patrick Thévenot

Dans notre métier, on apprend à utiliser tout un tas de machines, de logiciels en tout genre, à placer des micros à tourner des boutons et j’en passe… Mais si il y a bien une chose que l’on apprend pas et que l’on sous estime au plus haut point, c’est d’apprendre à écouter ce qui sort de nos enceintes.

Nous sommes souvent en recherche de la bonne recette, de la bonne méthode pour comprendre comment réaliser une bonne prise de son ou un bon mixage. Mais il n’y a pas de méthode, ou plutôt si, il y en a des milliers !

Mais existe t’il plusieurs méthode pour apprendre à écouter ? Existe t’il un moyen de pouvoir comprendre et analyser les sons qui ressortent de nos prises ou de nos mixs ?

Pendant que nous apprenons à utiliser nos machines, nous passons à côté de la clé du résultat : l’écoute. La qualité de l’écoute passe par un processus technique qui regroupe certes la qualité de notre système, mais également l’environnement acoustique. Ce dernier étant la plus importante des machines que vous devez savoir utiliser. Votre environnement doit vous fournir la vérité sur vos productions !

L’autre machine à connaître est votre sensibilité, votre ressenti, votre interprétation des sons. Savoir comment interpréter pour pouvoir le reproduire ensuite. Très souvent, nous sommes limités parce que nous n’avons pas les bonnes informations ou les moyens de les décrire.

J’ai eu le privilège de participer à un séminaire organisé par Patrick Thévenot dans lequel il présente sa méthode d’analyse sonore objective. Et j’y ai trouvé réponse à toutes mes questions sur les sujets que je viens d’évoquer. C’est un peu comme si vous appreniez à lire, alors que vous avez vécu toute votre vie dans une bibliothèque !

Méthode d'analyse sonore par Patrick Thevenot

Patrick Thévenot est un chercheur dans l’âme, un scientifique du son. Il a conçu des enceintes reconnu mondialement ! D’abord avec la marque A2T et plus récemment Prosodia. C’est le genre de personne qui vous donne les clés que vous ne possédez pas en tant qu’ingénieur du son, un peu comme un partenaire, celui qui vous accompagne au bout de vos compétences.

C’est dans ce sens que j’ai vécu ce séminaire, ma vision des choses à changé et par conséquent mes oreilles aussi. Votre perception des sons change, car vous n’écoutez plus de la même manière qu’auparavant et depuis, tout s’éclaire, tout parait évident, vous êtes au cœur même de vos écoutes et de vos émotions.

Voici en quelques lignes comment se déroule cette méthode.

Principe, but et spécificité de la méthode

La méthode d’analyse proposée par Patrick Thévenot a pour but d’acquérir une méthode d’analyse sonore efficace et rapide, applicable à toute activité de prise de son et d’enregistrement stéréophoniques ou encore de sonorisation.

C’est l’outil qu’acquière tout ingénieur du son au bout de plusieurs années de travail au quotidien. Cette méthode permet l’assimilation de ces acquis durant le “workshop” et avec plus d’efficience !

Cet apprentissage à l’analyse sonore objective et professionnelle permet de s’affranchir des critères ésotériques “d’esthétisme sonore” et culturel habituels. Le côté esthétique sera pris en compte séparément (et donc plus facilement) lors de la phase de l’analyse de l’enregistrement, du mixage ou de la prise de son.

Méthode d'analyse sonore par Patrick Thevenot

Les critères sélectionnés découlent de la convergence d’expérimentations rigoureuses menées au
Conservatoire de Musique de Paris et à Radio‐France (par Guy Laporte), au CNAM (par Jacques Jouhaneau) et à l’INA (par Sébastien Noly et Patrick Thevenot).

L’approche présentée ici, résulte d’expérimentations psycho‐acoustiques et systématiques effectuées sur plus de 10 ans et sur environ 250 professionnels et apprentis aux métiers du son, ceci dans un but pédagogique.

La particularité de cette formation unique réside dans la quantification objective d’impressions sonores définies sous formes de critères justes. Cette quantification qui fait appel à notre cerveau gauche, est essentielle afin d’éviter d’être “parasité” par le côté affectif de l’écoute (cerveau droit).

Une représentation visuelle des scènes sonores permet également une identification rapide de chaque critère. Enfin, le côté bénéfique de cette approche évite une fatigue auditive, souvent ressentie lors des écoutes critiques et analytiques classiques.

Cette formation prioritairement destinée aux ingénieurs du son est particulièrement efficace pour les musiciens souhaitant acquérir l’écoute analytique nécessaire à la création d’une œuvre, bien différente de l’oreille musicale.

Les critères d’analyse

Cette méthode d’analyse de l’image sonore propose une définition claire et quantifiée de chaque critère classé par type.

Nous distinguons 12 critères de base groupés en 5 familles :

  1. Les critères de construction (largeur, profondeur, relief)
  2. Les critères d’équilibre (équilibre spectral ou tonal, équilibre dynamique)
  3. Les critères de définition (séparation des timbres, transparence)
  4. Les critères de stabilité (de l’image globale, des sujets)
  5. Les critères de réverbération (quantité, type, homogénéité)

Méthode d'analyse sonore par Patrick Thevenot

A l’intérieur de ces 5 familles, nous allons avoir des sous critères qui vont nous permettre d’aller beaucoup plus loin dans l’analyse. Nous trouvons au total 25 critères objectifs qui nous permettent de quantifier chaque élément que constitue un mixage ou une prise de son.

Voilà pourquoi cette méthode permet de parvenir au cœur d’une écoute et nous permet d’aller beaucoup plus loin dans l’analyse mais aussi de mieux préparer ce que nous souhaitons obtenir sur nos sons.

Plus d’infos :

Inscrivez vous au prochains séminaires :

INSCRIPTION

4 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recevrez les notifications des commentaires à venir par Email.
Vous pouvez aussi vous abonner sans poster de commentaire.

  • Bonjour Nicolas, je suis vraiment intéressé par la formation de Patrick parce que j’aime l’ingénierie musicale. Mais je suis gros débutant installé en Côte d’ivoire en Afrique. Pas du tout évident de me rendre sur place pour suivre les formations. Alors je voulais savoir si cette formation peut se faire en ligne et quelles en sont les conditions.

    • Bonjour
      Malheureusement cette formation est très compliqué à mettre en place à distance, il faut vraiment être sur place pour pouvoir en profiter pleinement..
      Ceci dit, on va essayer de proposer un live facebook le jour du séminaire pour présenter un extrait.

  • Salut, je trouve très interessante cette méthode mais je vie a l’ile Rodrigues , se situant au Nord-Est de l’ile Maurice. J’aimerais bien parti a une de ces séminaires mais je n’aurais pas la possibilité d’être physiquement present.
    Je voudrai donc savoir si il n’y aurait pas un autre moyen d’avoir accès a ces connaissances sans pour autant se déplacer?
    Merci de me répondre des que possible,
    Melwin.

    • Bonjour
      Malheureusement c’est très compliqué de transmettre cette méthode à distance !
      Comme le dit Patrick Thévenot, il faut le vivre en direct car beaucoup de choses se transmettent par le ressenti, donc compliqué d’expliquer ça à distance
      J’espère qu’un jour vous aurez l’opportunité de suivre ce séminaire !
      A bientôt
      Nicolas