caisse-claire-starclassic-performer-efx-astral-white-diamond

Prise de son

Prise de son batterie : La caisse claire

23 nov , 2015   Gallery

Prise de son batterie : La caisse claire

Après la mise en place des micros sur notre grosse caisse, nous allons pouvoir travailler sur le deuxième élèment majeur de notre batterie à savoir : la caisse claire

Lorsque que l’on porte un jugement sur un son de batterie, je me rends compte que les premières remarques viennent très souvent du son de la caisse claire. La dessus comme beaucoup d’autre son finalement, chacun aura son avis et ses propres méthodes pour les enregistrer. A l’heure des batteries electronique et autre méthode de “re-sampling” il est parfois difficile de s’y retrouver et avoir un avis sur ce qu’est un bon son de caisse claire et comment l’obtenir.

Comme on a pu le voir pour la grosse caisse, il existe beaucoup de méthodes de prise de son possible mais il n’y a pas de recette “miracle” donc il sera bon de faire des expériences pour obtenir ce qui fonctionne le mieux pour vous. Avec toutes les nuances de son que l’on peut avoir en plaçant un micro à différent endroit, le processus d’enregistrement peut être très long, et malheureusement, faute de temps de session, les musiciens et ingénieurs n’ont pas assez de temps pour faire ces expériences.

La préparation

Comme pour chaque élément de notre batterie, le choix de la caisse claire et son réglage vont déjà jouer un rôle déterminant sur le rendu de votre son bien au delà de sa captation. Il existe différent type de caisse claire (dimension, profondeur, matière etc) ainsi que la qualité des peaux qui l’accompagne. C’est toujours sympa d’avoir le choix pour pouvoir comparer les rendus. Même si vous n’êtes pas batteur vous même, c’est toujours intéressant d’encourager le batteur à essayer différent réglages, et débattre du son ensemble. Car ce qui sonne dans la “live room” peut être ressenti différent à travers les micros au sein de la “control room”. Il est important que la caisse claire et son réglage, soit adaptés au style que vous aller enregistrer. J’ai souvent réalisé des séances ou le batteur avait une caisse claire pour différent morceau 😉

Prise de son batterie : La caisse claire

Quels micros et où les placer ?

Si vous demandez à la plupart des ingénieurs son ce qu’il utilise pour repiquer la caisse claire, le shure SM57 risque de ressortir souvent. En effet ce micro possède toutes les caractéristiques pour restituer au mieux le son d’une caisse claire. Il peut encaisser la pression acoustique et sa courbe de réponse s’adapte très bien au son d’une caisse claire. D’autres références qui pourrait sortir, serait le 414 ou le 451 de chez AKG, le neumann KM84 qui peuvent apporter d’autres couleurs.

Prise de son batterie : La caisse claire

SHURE SM57

Comme je viens de l’évoquer, il est primordial d’avoir le son “juste” à la source, et le but est d’obtenir tout le réalisme à la prise de son, et le restituer sur nos enceintes. Pour avoir ce réalisme, il est quasiment obligatoire d’utiliser des micros de proximité, bien qu’une autre partie de ce réalisme ce trouvera dans les micros d’overheads et d’ambiance.

Capter la peau de frappe est un grand standard, soit avec un ou deux micros (ou plus). Le grand classique étant le SM57, que l’on peut combiner avec un KM84, un C451B, un 414 etc… Il peut être intéressant de capter aussi la peau de résonance en dessous, avec le même type de micro. Les avis peuvent être très différent sur la captation du timbre ou non, dans la mesure du possible, il me parait judicieux de le prendre…

Pour certain, un micro dessus et dessous ne suffise pas pour obtenir toutes les infos nécessaires, et il est possible de rajouter un micro sur le côté. Un statique genre 414 peut être intéressant. Dans cette zone, vous obtiendrez différents types de sons, qui une fois mélangé avec le reste peut apporter un plus non négligeable.

Prise de son batterie : La caisse claire

La position parfaite

Et non malheureusement, la position idéale n’existe pas, néanmoins il existe quelques repères à connaitre pour pouvoir trouver un point de départ. Le placement plus ou moins proche du bord de la caisse, ainsi que l’orientation du micro pourra vous donnez des résultats très différents.

Mon point départ est de placer le micro juste au dessus du cercle à environ 3 ou 4 cm et orienté à environ 45°. Dans cette zone on peut obtenir une frappe plus “pleine” riche en grave. En deuxième choix, je garde la même orientation mais en levant le micro jusqu’à environ 10cm.

C’est dans cette zone qui pour moi, vous obtiendrez le maximum d’information. Souvenez vous que vous pouvez placer un second micro juste à côté pour capter d’autre types de fréquences. Un autre paramètre important à prendre en compte, c’est de ne pas gêner le jeu du batteur. Il serait inutile de placer le micro plus au centre de la peau, étant donné que c’est précisément là que le batteur va frapper. Par rapport à ça, vous pouvez ajuster l’angle du micro pour capter plus ou moins la frappe du batteur suivant son type de jeu, et les accessoires utilisés (baguette, balais etc… L’avantage de se placer au bord de la caisse, c’est que c’est dans cette zone que les harmoniques de la peau vont s’échapper en majorité. Vous obtiendrez le son le plus “riche” en terme de grave et d’aigu. Encore une fois, tout est affaire de tests et d’expériences…

Pour la captation de la peau de résonance et du timbre, vous pouvez utiliser le même type de micro, à savoir un bon vieux SM57 ou n’importe quel statique, sous réserve qu’il puisse encaisser la pression acoustique. A l’inverse de la peau de frappe, en dessous les nuances de placement sont beaucoup moins prononcées, l’idée est d’ajuster la position du micro suivant la quantité de son de timbre que vous souhaitez. La distance et l’angle pourront s’évaluer suivant la quantité d’effet de proximité du micro et surtout de la “repisse” de la pédale de la grosse caisse.

Prise de son batterie : La caisse claire

Vérifiez les phases

Une étape essentielle dans la réalisation de vos captation avec plusieurs micros, surtout entre les micros pour la peau de frappe et la peau de résonance. Prenez soin de vérifier les polarités pour voir ce qui fonctionne le mieux. Dans le cas de plusieurs micros sur la peau de frappe, essayez de bien aligner les cellules des micros pour éviter tous phénomènes de déphasage.

Nous en reparlerons pour l’enregistrement de nos overheads, mais il est important de vérifier comment “sonne” la polarité de vos sons entre le micro de proximité et les micros d’overheads et ambiance. Vous pourrez gagner beaucoup d’informations dans ce sens, parfois plus qu’en déplaçant les micros.


2 Réponses

  1. Un micro en dessus et un autre en dessous ! Et pis l autre détail c est que la caisse claire faut lui mettre sur la gueulle !!!

    • kiknplay dit :

      oui et non !
      plus on frappe fort plus les autres micros reprendront
      plus on frappe fort = perte de dynamique (style musical?)
      si on devient ” faible” en court du morceau ça va se sentir de suite
      Moi je dirais : se concentrer sur une frappe homogène et controlée et là c’est tout un art ! perso je travaille là dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Prise de son
Rear
Prise de son batterie : La grosse caisse

Prise de son batterie : La grosse caisse On va enfin pouvoir entrer dans le vif du sujet après avoir...

1185404_741815102517614_2015741047_n
Prise de son batterie : Le guide complet partie 2

Prise de son batterie : Le guide complet partie 2 Notre batterie a été correctement installé là où on a...

Fermer