Je sais que beaucoup parmi vous sont en quête de savoir utiliser les outils du dernier cri, mais nous avons tendance à oublier que la plupart de ces outils sont conçus en s’inspirant de ce qu’il s’est passé avant…

Quand je parle d’avant, je parle bien sûr du temps où les ordinateurs et les plugins n’existaient pas dans les studios. En ce temps là, l’un des élément principal (en dehors de la console) était le magnétophone. Certes aujourd’hui les disques dur ont remplacés ces derniers, mais la bande analogique a encore de belles années devant elle !

Et oui parce qu’aujourd’hui encore, ce format d’enregistrement est utilisé par beaucoup d’ingénieurs du son. Même si cela peut paraître très loin de nos  séquenceurs et nos disques dur, il y a pourtant beaucoup de points commun.

Et à mon sens, il est important de comprendre comment fonctionne ces machines, pour mieux comprendre comment fonctionne nos DAW et le son en général. Ne serait ce que pour comprendre ce que veut dire le rapport signal bruit…

Le studer A 800 et le MCI JH24

Qui de mieux que Serge Fernex et son magnifique Ella Recording Studio pour nous expliquer tous les secrets de ces machines ?

Dans cette première vidéo, Il nous présente ses deux principaux magnétophone 24 pistes au format 2′ qui sont un MCI JH 24 et un Studer A800 MKIII. Il nous montrera dans une prochaine vidéo ses machines “masters” à savoir les Studer A810 et A820.

Le monde du multipiste est née au milieu des années 60 avec des formats sur 2, 4 et 8 pistes. Par la suite, au début des années 70 arrive les premières machines 2′ qui permettent d’enregistrer jusqu’à 24 pistes. Depuis cette époque le monde des studios s’est développé avec l’industrie du disque. Ces deux types de magnétophones ont contribué à l’histoire de l’enregistrement des 30 dernières années.

Magnétophone analogique

MCI “Sony” JH 24

Music Center Incorporated (MCI) est l’ancien nom d’un fabricant américain de matériel audio professionnel exploité de 1955 à 1982, année de son acquisition par Son. La société est à l’origine de plusieurs innovations internationale  d’abord le magnétophone 24 pistes, le synchroniseur “Auto Locator” et les consoles de mixage “in-line”.

La réputation de MCI s’est construite sur ses innovations technique et ses systèmes à prix modique particulièrement appréciés des studios de musique indépendants dans les années 1970. Au plus fort du succès de MCI, un tiers des albums du Billboard de l’époque auraient été enregistrés sur des produits de la marque MCI.

Magnetophone analogiqueLe MCI JH 24 est né en 1976 pour s’arrêter en 1989. Ils ont arrêté la production de magnétophone analogique puisque à cet époque ils sortent le nouveau standard numérique des années 90 : le 3324, qui pouvait enregistrer 24 pistes, puis le 3348 pour 48 pistes numérique en 16 bits et enfin le 3348 HR. De nombreux studios se sont équipé de ces machines et c’est devenu un standard dans la plupart des studios commerciaux dans les années 90 jusqu’à l’arrivé de Protools.

Mais encore aujourd’hui le MCI JH24 est une référence pour l’enregistrement et particulièrement aux Etats Unis.

La série JH comprend 5 configurations de magnéto  :

  • une version à huit pistes utilisant une bande d’un pouce
  • une version à seize pistes MCI JH 16
  • une version à vingt-quatre pistes MCI JH 24
  • une version 32 MCI JH-32 (qui n’est jamais sorti)
  • MCI JH-110

La JH-24 utilise des moteurs à courant continu pour contrôler avec précision la vitesse et la tension de la bande. Un  autre moteur verrouille la vitesse du moteur du cabestan à la référence sélectionnée. Un système d’asservissement à tension constante régule la vitesse appliquée aux moteurs des bobines, en maintenant la tension uniforme sur toute la longueur de la bande, à toutes les vitesses.

Le joystick tactile du contrôle manuel de la vitesse (MVC) du MCl permet de déplacer la bande à n’importe quelle vitesse, y compris les vitesses d’avance / retour rapide. La direction et la vitesse de la bande sont directement liées à la position du joystick.

Magnétophone analogique

Studer A800

Studer est un fabricant suisse de matériel audio professionnel, fondé à Zurich en 1948 par Willi Studer. Il est principalement connu pour la conception et la fabrication de magnétophones analogiques et de consoles de mixage. Studer est aussi à l’origine de la marque grand public Revox.

Les magnétophones analogiques de Studer sont largement considérés comme les meilleurs au monde par de nombreux ingénieurs du son en raison de leur excellente fiabilité et leurs qualités sonore. La société a construit une variété de modèles d’enregistreurs à deux pistes tout au long de son histoire pour l’enregistrement et le mixage stéréo. Par exemple le Studer-Revox A77, introduit en 1967 est l’un des modèles les plus réussis de la société. Il a été vendu plus de 400 000 unités.

Studer était également un innovateur dans la conception et la production d’enregistreurs multipistes. L’enregistreur à quatre pistes modèle J37 a été utilisé pour enregistrer le célèbre “Sgt. Pepper’s Lonely Hearts Club Band” des Beatles  en 1967. Plus tard, les magnétophones Studer ont été construits en configurations de 8, 16 et 24 pistes. Avec l’ajout du timecode SMPTE, plusieurs machines pouvaient être synchronisées, ce qui rendait le nombre de pistes disponibles pratiquement illimité.

Le Studer A800 est née au début des années 80 et s’est arrêté en 1985. Studer a été le leader sur le marché professionnel, ils ont sorti plusieurs modèles de magnétophones comme par exemple : le A80 au début des années 70, le A800, le A820 et le A827. Ils ont arrêté la production vers 2003.

Le A-800 offre une stabilité mécanique exceptionnelle due à son châssis en acier inoxydable. Il a une grande flexibilité d’utilisation grâce à un transport extrêmement réactif.

Au fil de la vidéo, vous découvrirez comment fonctionne ce type de magnétophone sur le plan mécanique et puis par la suite sur l’utilisation.

2 commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recevrez les notifications des commentaires à venir par Email.
Vous pouvez aussi vous abonner sans poster de commentaire.