N

ous avons parlé auparavant du premier maillon qui constitue une chaîne d’enregistrement à savoir le micro, mais un bon micro ne peut fournir son meilleur rendement sans un préamplificateur digne de ce nom.

Dans cet article, je vais essayer de vous expliquer ce qu’est un préamplificateur de microphone et les principes de base de son fonctionnement. Je vais également passer en revue les modèles les plus utilisés dans les studios d’enregistrement professionnels et vous expliquer ce qui les caractérises.

Les deux types de préamplis que vous rencontrerez le plus régulièrement, sont les conceptions à lampes et à transistors à semi-conducteurs. Les modèles à lampes sont généralement volumineux, car les composants sont beaucoup plus gros et plus lourds. Les modèles à transistor ont tendance à être plus petits et plus légers, ce qui les rendent parfait pour les situations compactes.

Bien sûr, il existe de nombreuses variantes dans ces deux types, on va passer en revue quelques exemples.

Qu’est ce qu’un préampli micro ?

Un préampli de microphone est un appareil conçu pour amplifier les signaux de bas niveau provenant d’un microphone. Un microphone ne peut pas produire un signal suffisamment fort pour être entendu seul. Par conséquent, un préampli est nécessaire pour amplifier le signal au niveau ligne afin qu’il puisse être utilisé dans un environnement professionnel. Les préamplis de microphone ont différentes caractéristiques tonales basées sur leurs circuits électroniques internes. Certains préamplis sont conçus pour fonctionner sans transformateur, ce qui offrira un son plus transparent. Certains d’entre eux présentent des transformateurs d’entrée et de sortie qui ajoutent une certaine couleur au son. Certains transformateurs conserveront par nature les transitoires et d’autres les atténueront.

Préampli à transistor

Le premier type de préampli que vous rencontrerez le plus souvent sont les préamplis à transistor à semi-conducteurs. Ils sont de conceptions plus économiques et plus léger que des préamplis à lampe dont on parlera plus tard.

Les modèles à semi-conducteurs fonctionnent sur des tensions plus basses et consomment beaucoup moins d’énergie. Ils sont aussi généralement plus durables et mieux adaptés aux « transports ». Les composants qu’ils utilisent sont beaucoup moins coûteux que les lampes.

Voici quelques célèbres préamplis micro que vous croiserez dans les studios professionnels :

Le Neve 1073 est sans doute le préampli le plus célèbre de tous les temps. Il a été lancé en 1970, lorsque les studios Wessex de Londres se sont mis en quête d’une table de mixage plus récente et plus grande. C’est ainsi que la console A 88 qui intégrait les tous nouveaux étages d’équalisation de préampli 1073. Il comportait des transformateurs Marinair en entrée et en sortie, qui ont ensuite été recréés par Carnhill, St. Ives. Ce préampli est très connu pour sa couleur tonale et convient parfaitement a beaucoup de sources. Plusieurs versions sont construites aujourd’hui, mais l’original est le plus recherché et peut coûter jusqu’à 5 000 € par module.

L’API 312 a été introduit en 1970, il était logé dans un système “mother rack” 19 pouces ou dans une « lunchbox” connecté à la console. À l’origine, il utilisait un transformateur d’entrée construit par API, mais a ensuite été mis à niveau vers un système Jensen. Ce préampli est un idéal pour enregistrer une batterie, en raison de son son très percutant. Au fil des années, les modèles d’API vintage sont devenus très recherchés. Brent Averill était l’homme connu à Los Angeles qui accumulait d’anciens modules pour les utiliser en dehors d’une console. La carte 312 a été modifiée pour fonctionner dans un rack série 500, ce qui a nécessité certaines modifications de câblage. Avetis Cafegin, qui travaillait avec Brent, avait conçu un amplificateur opérationnel appelé 1122, qu’ils ont commencé à utiliser dans leurs modules car les amplificateurs d’opération vintage 2520 étaient trop coûteux et difficiles à trouver.

API 312

À ce stade, Avetis a apporté quelques modifications au circuit pour lui donner un chemin plus direct et une meilleure disposition. Cette version est disponible aujourd’hui chez BAE sous le numéro 312 A. Trident n’était à l’origine qu’un studio d’enregistrement, mais par nécessité, ils ont construit leur propre console. Le résultat est une console Trident A-Range qui a vu le jour en 1970. Le designer Barry Porter s’est associé à d’autres ingénieurs tels que Ken Scott, Roy Thomas Baker et Malcolm Toft pour peaufiner et perfectionner le son.

Il comprenait une tranche de console avec une section de préampli et d’égalisation. Les studios Trident ont enregistré des artistes comme les Beatles, David Bowie, Elton John et Queen. À Los Angeles, deux studios célèbres ont rapidement adopté la gamme “A-Range”. Ce sont Cherokee et Western, qui ont repris les studios et qui sont maintenant East West.

Trident A-Range

Préampli à lampes

L’autre grand type de préampli que vous rencontrerez sont les préamplis à lampes. Une lampe est ni plus ni moins qu’un tube de verre constitué de divers éléments. Il existe de nombreux types de lampes et chacune a un objectif bien particulier. Dans un préampli micro, la lampe a pour but d’amplifier le faible signal provenant de la sortie d’un microphone. Les lampes à vide offrent de nombreux avantages, tels qu’un écrêtage très doux, une plage dynamique plus large et une tolérance accrue aux surcharges.

Les inconvénients de ces types de conceptions sont qu’ils fonctionnent sur des tensions plus élevées, qui consomment plus d’énergie. Les lampes peuvent être fragiles et volumineuse, ce qui rend la portabilité beaucoup plus difficile. Bien que les tubes soient faciles à remplacer, ils génèrent beaucoup de chaleur et sont assez coûteux.

Voici quelques exemples de préamplis à lampes très connus :

Le module de préamplificateur V72 a été développé entre 1949 et 1952 par la radio allemande du nord-ouest. Le V72 était un préampli avec un gain fixe de 34 dB. Ces premières versions ont été construites par Telefunken AEG. En 1954, Siemens et TAB ont été sous-traités pour construire le V72 et modifier la conception afin d’obtenir un gain de 40 dB avec une impédance inférieure, afin de répondre aux besoins des studios d’enregistrement. À ce stade, les V72 étaient utilisés par des sociétés telles que EMI et Decca. En 1963, il a été remplacé par la version à transistor V72t.

Bien que d’autres variantes du tube V72 aient été construites dans les années 1970. Introduit en 1958, le module préamplificateur EMI REDD.47 a été spécialement conçu pour être utilisé dans les consoles REDD.51. REDD est une abréviation de Recording Engineering Development Department, qui était la division de fabrication d’EMI. À l’origine, EMI utilisait des modules Siemens v72 dans leurs précédentes conceptions de consoles REDD.17 et 37.

En raison des dépenses élevées de la v72, la REDD.47 a été conçue pour donner naissance à la console 51. La REDD.47 avait un niveau de bruit beaucoup plus bas et était plus agressive et agressive que la v72. Chandler Limited fabrique actuellement une re-création de la REDD.47 en coopération avec EMI.

L’universel Audio 610 a été conçu par Bill Putnam et a été utilisé dans d’innombrables enregistrements depuis 1958.
Son approche consistait à offrir la flexibilité de l’égalisation et des envois d’écho intégrés dans un module facilement remplaçable. Le 610 est largement reconnu pour sa richesse, ses détails harmoniques et sa capacité à être agréablement surmené. L’un des enregistrements les plus célèbres utilisant le 610 est le disque Beach Boys, Pet Sounds. Universal Audio fabrique toujours le préamplificateur 610 dans un boîtier plus moderne.

Universal Audio 610

Il est évident que suivant la technologie de ces préamplis, les rendus peuvent être très différent. C’est important de bien connaître les caractéristiques électronique de ces machines pour pouvoir anticiper les choix lors d’une prise de son. Prenez le temps de faire des essais de comparaison pour comprendre ce qu’il se passe en passant à travers tel ou tel préampli.

Il faudrait choisir ses préamplis de la même manière que vous choisissez vos micros car tout deux ont des sons très différent les uns des autres. Certains sont très propres et transparents, tandis que d’autres sont un peu plus chauds ou plus brillant. De nombreux ingénieurs du son ont tendance à choisir leur modèle préféré pour l’enregistrement de certains instruments. Principalement pour leur couleur ou pour le coupler à un micro et produire le meilleur son possible. D’autres ingénieurs peuvent choisir de combiner un bon micro avec un préampli aussi neutre que possible, de façon à ne pas ajouter de couleur particulière à un certain type de son, notamment les voix.

Puisque tout le monde a des oreilles et des goûts différentes, le type de préampli à choisir peut être difficile à déterminer, mais si vous un doute, privilégiez d’abord les plus transparents.

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recevrez les notifications des commentaires à venir par Email.
Vous pouvez aussi vous abonner sans poster de commentaire.