fbpx

Mixage voix dynamique

Une technique inspiré de Michael Brauer sur le mixage des voix lead : on applique différents compresseurs en “post fader” et jouer sur le fader de volume de la voix pour plus ou moins alimenter les compresseurs.

ESPACE FORMATION

22 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recevrez les notifications des commentaires à venir par Email.
Vous pouvez aussi vous abonner sans poster de commentaire.

  • Merci pour votre réponse,
    Je suis allé demander mais il ne me répond pas.

  • Bonjour
    J’écouterais ça, j’essayerai de vous donner un avis, mais c’est jamais simple de savoir quels outils ont été utilisés pour faire un son..
    Le mieux serait de prendre contact avec l’ingeson qui a réalisé le titre, certains sont très sympa et réponde, il faut pas hésiter..

  • Bonjour, j’ai lu tous vos articles que je trouve plus que passionnant. Cependant cela faut un moment que je me pose une question et personne ne semble en mesure de me repondre: j’ai écouté l’album Lithopédion de Damso et suis dans le doute à propos du mix de la voix sur tout l’album, la voix est très “dense”, notamment dans des sons comme ” perplexe ” et je voulais savoir si c’était le compresseur ou autre chose qui donnait cet effet là.
    Merci

  • Bonjour
    Merci pour ton retour !
    La gestion du volume se fait en fonction du taux de compression que l’on souhaite obtenir en fonction de la source. Dans ce cas précis, le fader fait un peu office de “prés compression” puisque qu’un compresseur agit exactement de la même manière, à savoir baisser un son trop fort…
    L’idée ici est de baisser les passages un peu trop fort pour que le compresseur travaille un peu moins et surtout donne un son plus musical et naturel de part mes mouvements de fader.
    Le réglage des compresseurs est fait de base afin d’obtenir une certaine stabilité dans le son au départ. Le volume vient juste préserver une certaine dynamique naturel au départ…
    J’espère avoir répondu à tes questions !

  • Bonjour Nicolas. Depuis que j’ai découvert ton blog, ma passion pour le mix, n’a cessé de grandir. Merci pour ta générosité et ton sens fin de transmission de ton savoir.
    Je passe et repasse la vidéo sur le mixage de voix dynamique, la base sur laquelle tu fais l’automation du mouvement de fader de la voix ne m’est pas évidente. Aide moi à répondre à ces trois questions :
    1-Comment le fader suis la voix ? Le fader monte-il dans les passages forts, ou fait il le sens contraire. Quel est le mouvement du fader dans les passages faibles.
    2- Le mouvement du fader se fait il de façon aléatoire
    3-Les compresseurs vers lesquels sont envoyés la voix sont-ils laissés à leur position par défaut ou il sont réglés selon un objectif .
    J’espère n’avoir pas été trop long. Merci pour tout. Je me suis inscrit sur ton blog. Mon mail est : antakittyland68@gmail.com

  • Hello
    Cette technique n’est pas tellement faite pour colorer la voix, mais pour travailler sa dynamique autrement…
    La balance se gère via le fader qui alimente les compresseurs donnant un effet bien particulier suivant ou l’on place la voix dans le mix.
    L’intérêt ici est de vraiment travailler en post compression et non en parrallèle

  • Bonjour !
    Comme cette technique est surtout faite pour colorer la voix , est ce que c’est envisageable d’utiliser un autre bus sans traitement pour faire une automation de volume sur la voix, afin de la faire rentrer dans la balance grace au mouvement de fader ? ou est ce que c’est aussi censé nous permettre de balancer la voix avec le reste le long du morceau tout en la colorant ? J’éspère que ma question est assez claire >.< merci !

  • L’approche de Michael Brauer d’où est inspiré cette technique est très basé sur le principe de “bouger” les faders
    C’est un coup à prendre, mais au final on fait ce genre d’action très souvent dans nos mixages comme par exemple lorsque l’on mets un compresseur sur le bus master…
    Bon mix alors 😉

  • yeah !
    Tout ça est très clair Nicolas …
    Ce qui a été plus difficile à saisir pour moi , c’est cette action et donc cette automation que vous faites sur les faders qui ” suivent ” la voix ( ou autres instruments d’ailleurs ) sur la vidéo à 3’47 . En fait , je viens de me rendre compte que cette automation est faite surtout , pour contrôler ” l’écrasement ” du compresseur qui peut à des moments , être un peu trop sollicité ; par exemple quand la voix a des peaks plus importants …
    En tout cas , j’ai pris le temps de regarder plusieurs fois la vidéo et aussi metre sur pause … et tout c’est naturellement clarifié . Comme koi , faut bien toujours respirer et surtout pas dévorer comme un gourmand de connaissance , des infos sans prendre le temps de les digérer … Grand merci pour votre disponibilité . a + tard .

  • Bonjour Jacques,
    Ne vous inquiètez pas, je réponds à tous les posts, peu importe leur ancienneté…
    Il y a deux choses à comprendre dans cette technique :
    La 1ere est que les diffèrents compresseurs vont nous permettre de créer le “son” de la voix. L’idée est d’utiliser des compresseurs très colorès pour utiliser les qualités de chacun. Le volume de ces derniers ne bougeront plus une fois mis en place.
    La 2e est que le fader de sortie de la voix va alimenter ces différents compresseurs. Par ce fait plus le volume de la voix sera fort et plus elle sera compressée. Donc pas de vu-mètre, mais vraiment un travail sur la couleur que l’on souhaite obtenir.

  • Bonjour !
    Vu que le tuto date d’ un an déjà , peut être que Nicolas lira quand même ce post .
    Question sur le volume de la piste voix suivi ” manuellement ” ou automatisé ; comment et par rapport à quoi , le fader est il automatisé ? servez-vous d’un vu-mêtre pour suivre et controler la voix , qui ne doit pas dépasser donc , un certain seuil par rapport au mixage de l’ensemble ?
    Merci pour cette précision surement très évidente pour vous .
    Et Big Bravo pour toute cette matière .

  • Merci c’est gentil, j’ai plein de retour très sympa et ça motive grandement, mais je prépare des trucs encore mieux !! mais chut….

  • C’est un coup à prendre effectivement, mais pour avoir mixé sur la config du monsieur en personne, je peux te dire que c’est très efficace 😉

  • Je suis bien d’accord avec toi, comme je dis toujours : le son s’écoute et ne se regarde pas… Et puis tu me connais, tu sais que je suis plutôt adepte des vieilles choses 😉

  • Tu crois pas que je vais donner les combines que j’ai vu puis utilisées….
    Mais je peux te dire que c’est pour cela entre autre qu’il y a eu autant de fabricants de consoles analogiques et qu’elles se sont toutes vendues!!!
    Et qu’il y a autant de mixeurs de son avec autant de différences d’appréciation de ce qu’ils entendent!!!!
    La seule chose qui a changer c’est ce que ru crois voir de réel sur l’écran n’est que virtuel…..