Ce 16e épisode nous emmène une nouvelle fois dans les studios Ferber au bout d’un couloir où se trouve le studio d’un très grand réalisateur français : Jean Lamoot.

Si vous êtes fan de rock français (mais pas que), vous avez obligatoirement du entendre son travail, que ce soit sur Alain Bashung, Noir Désir, Raphaël, Dominique A, pour n’en citer que quelques uns…

C’est avec beaucoup de simplicité et de sensibilité qu’il me reçoit dans son studio personnel. On retrace ensemble son incroyable parcours de plus de 32 années de carrière. Jean Lamoot est un amoureux de la musique et du son, il a participé à pas moins de 130 albums en tant qu’ingénieur du son et réalisateur.

Il a très tôt trouvé sa vocation pour le son et à force de travail et de persévérance, il fait ses premières armes au studio Artistic Palace. On est en pleine période de l’analogique, qui est une école incroyable dans notre métier, manipuler la bande, aligner les têtes d’un magnétophone, il assiste de grands ingénieurs du son qui le forge au métier. Mais Jean Lamoot a senti très vite que le numérique allait prendre le pas et de ce fait, il fut parmi les premiers utilisateur du système protools HD. Sa maitrise de la plateforme lui a permis de collaborer avec Alain Bashung sur l’album “Fantaisies Militaire”.

Jean Lamoot a toujours eu une approche de la réalisation bien à lui dans le sens où il aimait travailler dans des lieux qui ne sont pas forcément fait pour faire du son. Cela lui a permis de se rendre compte que l’important est avant tout d’avoir les bons musiciens et la bonne musique.

Depuis 2001, il occupe un studio, ou devrais je dire son studio dans les locaux de FERBER. C’est ici qu’il finalise l’ensemble de ses projets. Il est extrêmement sensible à la musique, au partage, au mélange des cultures. C’est dans cet état esprit qu’il sélectionne les projets.

Il nous donne beaucoup de clés sur l’organisation des projets, sur l’aspect humain qui est fondamental dans notre métier. Et notamment l’importance de bien visualiser la finalité d’un titre pour pouvoir presque mixer dés que l’on place un micro. Il aime manipuler la matière, il n’a pas peur d’enregistrer plusieurs sources pour se donner de la liberté dans la production de ses sons.

Vous pourrez apprécier les anecdotes qu’il nous raconte comme ses rencontres avec les ingénieurs du son qu’il l’ont marqué ou encore lors des séances de Noir Désir sur l’album “Des visages et des figures” ou sa rencontre avec Lenny Kravitz qui lui ouvre encore d’autre portes sur la vision du son.

Rencontre avec Jean Lamoot

Jean Lamoot est aussi musicien, il est le fondateur du groupe “Riviere Noire” avec lequel il a remporte une victoire de la musique en 2015.

Je vous invite à la rencontre de ce grand monsieur rempli de passion et de sensibilité, afin de suivre une nouvelle fois, une belle leçon de son.

La page Facebook de Jean Lamoot

Commenter

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recevrez les notifications des commentaires à venir par Email.
Vous pouvez aussi vous abonner sans poster de commentaire.