fbpx

Un rêve de jeune réalisé avec ma rencontre avec Erick Benzi, fidèle compagnon de Jean Jacques Goldman que j’ai tant écouté à une époque.

Erick Benzi débute sa carrière en tant que musicien et membre du groupe “Canada“. A cet époque il se découvre une passion pour le son et le matériel son et fait ses premières armes dans différents studios. Au fur et à mesure de son évolution il s’intéresse en parallèle à l’arrangement et à la réalisation.

Ben zi eye

L’album solo d’Erick Benzi : “1989” Ben Zi Eye.

Avec son groupe, il signe chez EMI, et découvre le studio EMI (Pathé Marconi) dirigé par le grand Claude Wagner, dans lequel il prête ses services pour les artistes de la maison de disque dont Jean Jacques Goldman.

Il réalise son album “Fredericks Goldman Jones” et tous ceux qui ont suivi, mais aussi toutes les collaborations qui en découlent comme celle avec Céline Dion par exemple… Et bien évidement de grands albums de la variété française.

“1 fille 4 types” : Jacques Veneruso, Erick Benzi, Céline Dion, JJG, Gildas Arzel

Erick Benzi nous rappelle quelques principes fondamentaux de notre métier, à savoir que tout se passe à la source, c’est à dire dans les doigts du musicien. Puis bien évidement le rôle de l’arrangement va venir magnifier tout ça.

Même si il a pu travailler dans les plus grands studio de la planète, il nous explique aussi que le plus important reste la musique et que celle ci peut s’enregistrer n’importe où, comme il a pu le faire pour l’album de Jean Jacques Goldman “Chansons pour les pieds” qu’il a entièrement enregistré dans son appartement de Marseille. Mais il nous rappelle malgré tout que ceci ne sa fait pas n’importe comment et demande une grand expérience pour maîtriser chaque paramètres de la réalisation. C’est d’ailleurs quelque chose qu’il affectionne particulièrement. Enregistrer des disques dans des lieux qui ne sont pas fait pour ça.

Certes aujourd’hui on peut enregistrer des sons n’importe où mais il nous rappelle que toute la chaîne de production ne peut pas se faire n’importe comment, notamment l’étape de post production qui demande des environnements bien étudiés.

L’album de son groupe “EL CLUB” composé de Gildas Arzel, Michael Jones, Christian Séguret

Le reportage sur Clive Davis “The Soundtrack of Our Lives”

Erick nous rappelle beaucoup de principe fondamentaux, la musique, le partage, et le temps qui passe… Aujourd’hui il a une forte envie de transmettre son expérience et son savoir en proposant des formations et des coachings sur mesure.

Le site d’Erick Benzi : https://www.erickbenzi.com/

ESPACE FORMATION

3 commentaires

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Vous recevrez les notifications des commentaires à venir par Email.
Vous pouvez aussi vous abonner sans poster de commentaire.

  • Merci,

    Belle interview d’une chouette personne, ca donne envie de continuer meme si le chemin est seme d’embuches 😉

  • Yes Erick, Je reconnais bien là l’artisan amoureux du son et de la belle musique! On a le même passé… avec Claude chez EMI!!! Et puis les ex-Canada, quelle équipe de choc! J’ai eu le plaisir de collaborer avec Gildas… Je suis fan!! Bravo, je souscris totalement: l’humain avant la technique! Passionnant!
    Je pense souvent à toi et toute l’équipe de Jean-Jacques en occupant beaucoup le studio dans lequel vous avez tous beaucoup oeuvré!!