Le son

Comprendre le Sidechain

11 juil , 2015   Video

Comprendre le Sidechain :

Il y a encore quelque temps avant le développement des plugins, les appareils étant équipés d’une entrée sidechain était rares et souvent très coûteux. Depuis le sidechain s’est démocratisé et équipe maintenant la plupart des plugins de traitement de dynamique. Le sidechain est très utilisé dans les musiques électronique, mais nous allons voir que l’on peut l’appliquer dans beaucoup d’autres cas.

sidechain

Comme on a pu le voir dans l’article sur les compresseurs, les processeurs de dynamique travaillent avec un niveau de seuil (threshold) qui sert de déclencheur au traitement : un compresseur/limiteur se déclenche quand le niveau du signal dépasse le seuil et un noise gate/expandeur se ferme quand le niveau du signal passe en dessous de ce seuil. La source audio est donc à la fois le signal qui commande le traitement et le signal qui fait l’objet du traitement.

Le principe du sidechain est d’affiner la réaction du processeur à partir d’un signal externe. Dans ce processeur, on a un circuit supplémentaire dont le signal, qui est le signal de commande, qui sert uniquement au déclenchement du traitement. Ce signal de commande n’est pas audible dans la sortie audio du processeur. Sur les compresseurs hardware équipés d’un sidechain simple, il arrive qu’on ne puisse pas écouter le signal de commande, ce qui n’est d’ailleurs pas forcement gênant. Mais généralement, les chaînes latérales proposent des fonctions permettant de commuter sur un signal externe (Key input ou Sidechain input) et d’écouter le signal de commande (Key listen ou Sidechain listen).

Comment mettre en place un sidechain ?

Imaginons que l’on souhaite compresser le son d’une basse, mais au lieu de la compresser de manière classique, on va imaginer la compresser uniquement quand la grosse caisse “joue”. Il suffit d’insérer un compresseur en insert sur la piste de basse et assigner dans l’entrée sidechain de ce compresseur le signal de la grosse caisse qui sera donc le signal de commande.

Dans le monde “hardware”, pour alimenter cette entrée sidechain, vous pouvez utiliser un “aux” par exemple, qui vous permettra de doser la quantité de signal que vous envoyez. Ou à travers un patch, vous récupérez le signal de la grosse caisse pour l’envoyer dans l’entrée sidechain du compresseur.

Avec les plugins, c’est exactement le même principe, par exemple avec le compresseur de protools, vous avez une entrée sidechain dans laquelle vous allez déterminer d’où vient le signal source et un bouton pour l’enclencher. Il est symbolisé par une clé.

sidechain2

Il suffira juste d’appliquer un send ou envoyer directement la piste dans le bus correspondant, en l’occurrence ici le Bus 1 L.

fadersidechain

Quand utiliser un sidechain ?

Nous venons de voir comment compresser le son d’une basse à partir d’une grosse caisse, mais il est existe plein de scénarios possible pour utiliser le sidechain. Cela peut s’appliquer pour un compresseur mais aussi pour un noise gate ou expandeur ou dans ce cas là, au lieu d’atténuer la basse on pourrait l’augmenter en désactivant l’expandeur à chaque coup de grosse caisse. En fait, dés que l’on va parler de dynamique, on pourra parler de sidechain que ce soit pour compresser (ou atténuer d’une certaine manière) ou augmenter le son grâce à un expandeur.

Autre méthode pour utiliser un sidechain :

  • Avec le signal source filtré : L’idée est de réinjecter le même signal à traiter dans l’entrée du sidechain et lui apporter un traitement de filtre comme un coupe bas. Dans ce cadre là, cela permet de réduire l’effet de pompage qui peut apparaitre lorsque l’on compresse fortement un signal large bande. Ce phénomène est du au fait que l’essentiel de l’énergie d’un son est concentré dans les fréquences basses. Comme le compresseur se déclenche en fonction du niveau du signal, il réagit plus au grave qu’à l’aigu. Chaque coup de grosse caisse déclenche donc le compresseur qui laisse passer l’attaque et aspire le reste du signal à cause de la réduction de gain. En appliquant un coupe bas sur le signal de commande, on réduit l’influence du grave dans le déclenchement de la compression, ce qui diminue cet effet de “pompe”.
  • Autre méthode que précédemment, mais au lieu d’utiliser un filtre, on va utiliser un insert qui pourra être tout ce que l’on peut imaginer. La plupart du temps on va utiliser un equaliseur. On trouve cette chaîne latérale dans certains compresseurs hardware.

En ayant saisi cette méthode, vous pouvez laisser courir votre imagination pour utiliser la méthode du sidechain dans plein de cas différents. Rappelez vous simplement qu’il vous faut 3 éléments : Un processeur de traitement (compresseur, expandeur) un signal à traiter et un signal de commande.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Le son
bases du son
Phase et polarité audio

Phase et polarité audio : Phase et polarité : ces termes sont souvent utilisés comme si ils signifiaient la même...

noise gate
Comment regler un noise gate

Comment régler un noise gate ? Qu'est qu'un "noise gate" ? Un noise gate signifie porte de bruit. Cet outil...

Fermer