it_brauer_02

Mixage

Michael Brauer ou la technique du « brauerizing »

7 déc , 2016  

Michael Brauer ou la technique du « brauerizing »

Introduction et principe du « brauerizing »

« Brauerizing » est le nom donné à une philosophie de mixage crée et perfectionnée par Michael Brauer, ingénieur du son et mixeur plusieurs fois récompensé.

Cette technique alimente des compresseurs et des EQ afin de transmettre un contenu harmonique au signal d’entrée, ainsi qu’une compression de groupe subtile pour « coller » les sons et apporter de la couleur à votre mixage.

Dans cette vidéo je vous explique comment mettre en place cette technique dans votre DAW, mais je reviens un peu plus en détail dans cet article sur le setup et je vais essayer de vous expliquer à travers 3 étapes comment mettre en place cette technique. Le multi-bus, la compression des voix à travers plusieurs compresseur et la compression parallèle avec les 1176.

La compression multi-bus

Il est pratique courante d’utiliser un compresseur à travers le bus master afin de compresser bien sûr, mais aussi pour ajouter un « grain ». Le problème avec la compression du bus master est que le compresseur va réagir en fonction de toutes les informations qu’il reçoit, et parfois lors de mix où une réponse en fréquence particulière peut dominer les autres, cela peut faire travailler votre compresseur sur cette fréquence et porter préjudice à l’ensemble de votre mixage.

L’origine de la technique de compression multi-bus exploitée par Brauer proviennent d’un mix d’Aretha Franklin. Brauer a trouvé qu’il était aux limites du mix, mais quand on lui a demandé de mettre la basse plus forte, le fait de monter le volume de celle ci a causé la chute soudaine de la voix dû au compresseur de bus stéréo réagissant maintenant au volume de la basse. Même phénomène en voulant monter la voix, la basse à de nouveau perdu son volume et donc un nouveau mix a été exigée afin d’atteindre le volume maximal sur les instruments sans causer de problèmes au bus stéréo.

Calibration et routing

Le principe de la compression multi-bus de Brauer permet à plusieurs sources audio de se diriger vers des bus souhaités nommé A, B, C, D, pour correspondre avec la section centrale de son SSL, où des compresseurs soigneusement choisis complètent et colore ces sources.

Brauer utilise la matrice de routaging de sa SSL pour transporter les pistes du mix vers les bus A, B, C, D et configure le routing en post-fader, ce qui permet aux mouvements de fader de chaque canal d’affecter l’entrée des bus A B C D. Les bus A B C D sont ensuite dirigés vers le bus master. En affectant la matrice de routing en post-fader, cela permet à l’ingénieur du son de faire travailler le compresseur à travers le bus, et d’utiliser les faders de la console comme une espece de seuil de compression, permettant de trouver des zones de confort et de le répliquer dans chaque mix.

Michael Brauer ou la technique du "brauerizing"

Pour reproduire ce setup dans votre DAW, il est recommandé d’utiliser des plug-ins équivalents pour obtenir des caractéristiques similaires à celles de la configuration de Brauer, qui souligne l’importance d’utiliser les compresseurs pour « colorer ». Il est possible de reproduire ce routing en sortant directement les pistes vers les bus A B C D souhaités, bien que comme toutes les DAW n’ont pas la capacité d’envoyer une meme piste sur différente sortie, il est préférable d’utiliser un « bus factice » qui vous permettra en utilisant des sends d’alimenter les différents bus A B C D.

Michael Brauer ou la technique du "brauerizing"

Les plug-ins ci-dessus sont des préférences personnelles, pour le bus A : le fairchild remplace le compresseur Neve 33609, le Puigtech remplace le Pultec. Pour le bus B, le 1176 remplace le Distressor et est peut être envoyé à un Decapitator de soundtoys pour une saturation harmonique supplémentaire. Pour le bus C, le LA3A remplace un compresseur Vari-Mu / Tube que le pendulum ES-8 est, et le LA2A en mode limiteur pour le bus D.

Il est important de mentionner que Brauer a ses compresseurs mis en mode « unlink » chaque côté est indépendant, je vous recommande donc d’utiliser des plug-ins en mode multi-mono et non couplés.

Multi compresseurs pour la voix

Comme vous l’avez peut-être remarqué à partir des différentes illustrations, les voix lead ne sont généralement pas dirigées vers les bus A B C D (bien que si il fallait en choisir un ça serait le A). La voix principal est séparée sur différents faders où l’un sera utilisé pour les couplets et l’autre pour les refrains. La voix est ensuite acheminée vers cinq compresseurs différents, comme pour la compression multi-bus. De nouveau pour le côté « glue » et la couleur, et renvoyé sur cinq faders. Cette étape de compression parallèle est très efficace pour obtenir un son vocal solide, en raison de la compression parallèle multipliée par cinq.

Michael Brauer ou la technique du "brauerizing"Afin de reproduire ce setup dans votre DAW, il est une fois de plus recommandé d’utiliser des plug-ins équivalents. Le Federal est un compresseur Vari-Mu / Tube et vous pouvez opter pour le VBC FG-MU de chez Slate par exemple, le STA Level est souvent assimilé à un LA2A donc vous pouvez utiliser donc l’émulation CLA-2A de chez Waves ainsi que son CLA-76 pour émuler le 1176 de Comp # 3. Pourquoi ne pas utiliser le FG-stress de chez slate pour imiter le distressor et le Waves Puigchild 660 étant l’émulation du Fairchild 666 pour le Comp # 5.

Contrairement aux bus A B C D, il n’y a pas d’étalonnage pour cette configuration et à travers l’expérimentation, il se trouve que toute réduction de gain au-delà de 3dB peut être préjudiciable. En comptant 5 compresseurs réduisant le gain de 3dB, 15dB de réduction de gain est appliqué au total tout en gardant un aspect naturel, contrairement à ce que pourrait faire 15db de réduction sur un seul compresseur en insert.

1176 en british mode en parallèle

Michael Brauer utilise une paire de 1176 non reliés qui sont utilisés afin d’y envoyer n’importe quel son du mix en utilisant un cue (send ou aux) stéréo pour apporter encore plus de liens et de couleur. Il peut être intéressant d’envoyer le mix entier, ou les bus A B C D et les voix, ou peut-être que votre mix fonctionne très bien sans l’utiliser du tout. Il est là comme une touche finale pour lier le mix. Les 1176 sont réglés en « british mode » et il est une fois de plus recommandé que la réduction de gain soit minime.

Michael Brauer ou la technique du "brauerizing"

Pour reproduire cette technique dans votre DAW, il suffit de configurer un auxiliaire stéréo avec une émulation d’un 1176 inséré dessus. Comme Brauer utilise le stéréo Cue, il est important de s’assurer que vous envoyez un signal stéréo où vous pouvez modifier la panoramique du send. Dans Pro Tools, il est recommandé d’utiliser la fonction « Follow Main Pain » car cela suivra automatiquement le panoramique de votre envoi par rapport à celle de votre fader. Comme il n’y a pas de deux appareils analogiques identiques, et afin de répliquer réellement l’effet de deux 1176 séparés, essayez d’utiliser deux auxiliaires mono à gauche et à droite avec des émulations 1176 distinctes sur chacune d’elles. Réglez l’entrée des auxiliaires aux bus adjacents (tels que Bus 1 pour la gauche et Bus 2 pour la droite) et utilisez des send stéréo bus 1 + 2 pour obtenir un meilleur rendu.

A vous de mixer !

Vous avez toutes les cartes en main pour pouvoir mixer à travers cette technique du « brauerizing », vous allez vite vous rendre compte des effets bénéfique de cette méthode.

Il n’existe pas de règles strictes concernant les pistes qui doivent être acheminés vers les différent bus, tout comme il n’y a pas de règles pour la quantité de compression, alors expérimentez jusqu’à ce que ça sonne bien !

Merci à Jamie Donnely pour les illustrations

,


90 Réponses

  1. Christophe Lécuyer dit :

    Super Nicolas pour le partage de tes connaissances, ton site est vraiment génial… Félicitation ! Je suis à fond dans le  » brauerizing  » …
    Tu parles de 15 db en tout de son envoyé dans les différents compresseurs. aux. ( pour gardé le son naturellement intact )…
    Mais si je souhaite ajouter en + l’ envoie dans le bus concerné, je vais dépasser les 15 db.
    Doit-on définir 15 db comme une limite totale de compression cumulée par piste ( tout traitements confondus ) afin d’éviter au maximum la compression et de favoriser la coloration ? Ou bien peut dépasser cette valeur ?

    • Merci pour ton commentaire 😉
      Je fais allusion qu’en utilisant cette technique on peut appliquer 15db de compression sans dénaturer le son comme on pourrait le faire en appliquant 15db de compression avec un seul compresseur. ..
      Bien évidemment que tu peux aller plus loin si ça fonctionnes mieux !
      L’oreille reste le seul juge et non les vu mètres !!

  2. Salut tout le monde ! J’aurais besoin d’un éclaircissement, quand on parle ici de mixer dans le « sweet spot  » , sa veut dire de faire ses niveaux et mixer de façon à avoir ce db de compression dans les bus ? En fait le sweet spot serait la zone comprise entre 0 et 1 db de réduction de gain c’est sa ? De même pour la compression parallèle de la voix , il faudrait mixer de façon à avoir entre 1 et 3 db de compression maximum par send? Merci bonne journée !

    • Car en fait pour le moment dans ma session de mixage j’ai tout le routing de fait et la balance , mais il n’y a aucune réduction de gain , mon Peak maximum sur le Master est à -10db, est ce que je doit refaire ma balance de façon à arriver dans ce « sweet spot » ( si c’est bien ce que je pense) ?

    • Slt Nicolas Bernaerts si tu veux parler de ce qui se passe dans les bus, faut pas trop s’en préoccuper… Après c’est vrai que si tu ne module pas beaucoup c’est que tes pistes sont pas enregistrées très fortes… Tu peux toujours placer tes faders de façon à avoir un contrôle de la dynamique intéressant entre les différents groupes car c’est là l’intérêt de la technique

    • C’est sa en fait sa ne module presque pas , les pistes n’ont effectivement pas été enregistrés très forte ! D’accord en réalité ce qu’il apelle le sweet spot c’est plutot subjectif non ? C’est la configuration qui nous convient le mieux il n’y a pas de réglage optimal

    • En fait la calibration est basé sur une moyenne, on part du principe ou le seuil de calibration correspond au meilleurs rapport signal bruit provenant de tes pistes… aprés plus tu mets des pistes dans ton bus et plus ce dernier modulera et suivant le résultat tu seras obligé de travailler sur tes faders, donc si tu n’as pas de modulation augmente un peu le volume d’entrée de tes pistes pour avoir quelque chose de cohérent

    • On peut donc sans problème aller au dessus de 1 db de compression alors , j’ai cru que il ne fallait pas aller au dessus j’avais mal compris ! j’ai vu des régles ou il n’y en avait pas ^^ Je vais essayer alors , sa devrait aller mieux maintenant merci !

  3. xavier dit :

    bonjour nicolas
    petit probleme que je rencontre
    sur certain bus comme le b avec le api2500 quand je rajoute mon petit (-1 db) au lieu d augmenté la sorti pour compenser le gain et bien je suis obliger au contraire de baisser le niveau de sortie pour ramener a la valeur de calibration
    même chose pour l’eq obliger de baisser la niveau de sortie.

    est ce normal ou bien s est moi qui calibre mal mon signal generator ,je calibre a -18db…
    je suis sur pc et cubase 8.5 pro?

    MERCI d avance et désoler de toutes mes questions

    • Hello
      Oui effectivement c’est pas normal, essaye de repartir de zéro, tu place ton seuil de compression au plus haut, essaye un ratio de 3 ou 4.1 pas plus.
      Envoi ton signal et applique la compression de 1db de réduction et remonte le gain du compresseur pour revenir au niveau de ton signal d’origine -18db…
      Pour l’EQ c’est déjà plus cohérent de baisser le niveau de sorti étant donné que tu rajoutes des fréquences
      Re essaye et dis moi ce que ça donnes…

      • xavier marboeuf dit :

        bonjour nicolas
        je mets en place se que tu m’as conseiller mais j ai un peu de mal
        je penses que j utilise mal mon generator pour fixé le gain du bus a -18
        faut il bouger le gain du generator pour atteindre -18 sur les bus
        et est ce que je le fais avec les compresseurs allumé ou sans?

        encore merci et j espere y arriver aujourhui parce que cette technique me plait vraiment

        • Salut Xavier
          Alors non une fois le gain de ton générator sur -18 tu ne le touches plus, tu envoie ça dans ton compresseur qui doit forcement être en route pour compresser d’un db. Mon côté analog préfère se fier au vu-mêtre du plug même si théoriquement ça n’est pas forcement juste. Ensuite tu augmentes le gain de sortie pour avoir le même niveau, à savoir -18 db. Et normalement lorsque tu bypass ton compresseur tu devrais avoir le même volume de signal en entrée et en sortie.

  4. xavier dit :

    resalut
    encore une petite question bête
    je suis sur pc avec une carte son focusrite 18i8
    et ma question est la suivante
    doi je suivre ton exemple de -14 bd quand tu calibre ton generator pour cette méthode et aussi pour le couple de 1176 en british mode

    etant donner que tu parle de convertisseur ?

    merci

    j attend confirmation pour pouvoir poursuivre les calibrations

    encore merci

    • Dans mon cas j’ai pris la valeur de -14 car cela correspond à mon 0dbu analog… On part du principe où tes pistes sont sensées être dans cette valeur lorsqu’elles rentrent dans ton soft…
      Après ces valeurs sont à appliquer surtout quand tu mixes en analog, l’idée est surtout d’avoir une marge de manoeuvre par rapport au fait que tu mixe en numérique…

    • xavier marboeuf dit :

      merci pour toute ces réponses
      je vois plus clair
      encore merci et bon week end

  5. Xavier dit :

    Bonjour Nicolas
    depuis hier soir je met en place la calibration ect..Pour preparation mixe.
    Mais question toute bête.
    La piste ou j’inser mon genérator est ce bien cuila que j envoie vers les bus A.B.C.ect….en send bien sure, vu que je suis sur cubase 8.5 pro,et pour les bus est ce mono ou stero ainsi que les compresseurs et eq?

    Les bys pour moi ca va etre des groupe…

    Merci toujours un reel plaisir d apprendre avec toi.pour moi tu es le meilleur prof du web

    • Xavier dit :

      Les bus je voulais dire pas les bys…mdr

    • Salut Xavier !
      Merci pour ton commentaire !!
      Oui il faut insérer ton générator sur une piste que tu envoie à travers les différents bus (ou groupe pareil) A B C D (stéréo bien sûr) pour calibrer le compresseur et l’EQ. Tu peux utiliser un send pour la calibration, mais il faut bien veiller pendant ton mix que ce soit la sortie de ton fader qui alimente les bus ABCD, ok ?
      Pour les bus de compression de la voix et les 1176, ceux là seront bien évidement mono.

      • xavier dit :

        merci Nicolas pour cette précision
        je faisais l erreur d alimenter avec l envoie du send pas avec le fader
        merci merci j avais tout faux

  6. Blondeau dit :

    Super vidéo et technique hyper intéressante. Merci… pourrais je avoir la template…

  7. Bonjour ! Déjà merci pour l’ajout au groupe ! Je suis en train de mettre cette technique en place et je me demandais si il fallait l’utiliser de préférence en dernier c’est à dire après le mixage habituel des pistes ou avant ? Car en regardant d’autres vidéo j’ai vu une personne qui disait le faire en premier après la mise à plat et ensuite mixer les pistes individuelles en conséquence avec EQ etc. ..

    • Je suppose que c’est à ta préférence. Un peu comme certain compresse avant eq alors que d’autre non

    • Pour appliquer la méthode Brauer, il faut impérativement mettre la calibration des bus avant le mix, et ensuite mixer « normalement »

    • C’est bien ce qui me semble

    • Super merci ! Et du coup de même pour la méthode de compression de voix et les 1176 parallèle? Ou les 1176 se font en derniers ?
      Si j’ai bien compris on applique toute la méthode Brauer après la mise à plat et ensuite on démarre notre mix habituel?
      Merci des précisions en tout cas 😉

    • Pour le principe des compressions des voix tu n’as pas vraiment de calibration en tant que tel donc tu peux le faire comme tu le sens et à la limite tu n’es pas obligé d’utiliser cette technique… Comme pour les 1176 d’ailleurs mais qui eux par contre faudra calibrer en début de session

    • Je crois que les compressions de voix c’est surtout une histoire de couleur d’après ce que j’ai lu sur son site non ?

    • Oui tout à fait, en fait il crée le son de ses voix à travers différents types de compresseurs… Ca devient un peu de la chimie mais c’est vrai que c’est très efficace… Il vaut mieux utiliser plusieurs petite compression qu’une seule grosse en fait

    • Perso je reste en dessous de -3 dB de compression sur chacun des compresseur. Genre -1 voir -2

    • Quand vous parlez de la calibration à faire en début de session vous parlez de le faire avec le signal generator? Dans ma session ils sont déjà calibrer de cette façon , est ce qu’il faut les recalibrer suivant le son que l’on envoie à l’intérieur ?
      De base je parlais de savoir à quel moment on envoyait nos différents son dans les différents bus à, b, c ou d, vous me dites bien de faire sa avant le mixage habituel ?
      Desolé sa fait beaucoup de question , merci de prendre le temps de répondre en tout cas !

    • Oui la calibration c’est toutes les manip que j’explique dans la vidéo avec le generator après on y touche plus très bien…
      Après on assigné les éléments au départ en fait tu peux essayer les différents bus suivant tes éléments pour voir ce qui fonctionne le mieux bien que les conseils donne sont vraiment ce qui a de mieux à faire…

    • Ha d’accord tout s’éclairci ! ^^ Une dernière chose que j’aimerai savoir , les 5 aux mono dans la Template, vous les avez prévus pour de la compression parallèle sur la voix en complément des 3 autres comp ou pour ce que l’on souhaite ? Je parle de ce pour quoi vous les avez prévus a la base car je me doute bien que l’on peut envoyer ce que bon nous semble dans ces aux.. voilà bonne soirée sinon ! :)

    • Je me souviens plus mais oui j’ai du mettre des aux pour la compression de la voix en plus des 1176… Mais après oui on peut les utiliser pour ce qu’on veut….

    • Oui ceux du template sont les 5 coup que Brauer met sur la voix. A savoir qu’il ne passe pas la voix dans le bus A (du moins pas systématiquement). Il divise les voix en couplet et refrain et les travail avec les 5 aux (attention avec douceur :p) pour colorer la voix.

    • Haha toujours en douceur bien sur ! ^^ hé bien merci a vous deux d’avoir pris le temps de me répondre c’est vraiment sympa ! Bonne soirée ! 😉

  8. Ulrich dit :

    Bonjour,
    Super vidéo (comme chaque fois)!
    Pourrais-je avoir le template svp?
    Merci encore pour toutes ces techniques si instructives. :)

  9. XAVIER dit :

    bonjour Nicolas

    encore merci merci merci pour ce tuto pour tes conseils pour ta patience
    j apprends 10 millions de choses avec toi

    pour ce tuto j aimerai savoir si on peut utilisé toutes ces techniques dans la même session
    ou faut il en choisir un seul?

    encore merci a toi et je continue a me procurer tout tes cours

    • Bonjour Xavier
      Merci pour ton commentaire, c’est vraiment sympa 😉

      Bien évidement tu peux tout utiliser dans la même session, toutes les techniques expliquées sont le setup pour une seule et même session, donc tu peux y aller !
      Je ne parle pas du fait qu’en plus de ces techniques, il faut travailler son mix avec tous les autres outils traditionnels : EQ, comp; effets etc…
      N’hésites pas si besoin !

  10. Benjamin Lafont dit :

    Très bon tuto ,
    Je vais essayer ça !!
    c’est possible d’avoir la template Protools ?

    Merci bcp !

  11. Wilfrid dit :

    Puis je avoir la template svp?
    Avec un compresseur comme l api 2500 ou autre qui possède plusieur paramètre reglabe (attack,release)je me demande quel vision adoptée quel sera sa fonction coloré je suis d accord mais est ce qu il faut contenir l audio ….. Etc?
    Dsl si ma question parait idiot
    Merci

    • L’API est un excellent compresseur, il est vrai que c’est pas évident d’identifier le « son » des différentes machines, cela demande beaucoup de pratique et d’utilisation
      Il faut faire quelques tests en le comparant avec d’autres compresseurs et y envoyer des voix par exemple car c’est ce le genre de son avec lequel notre oreille sentira le plus de différence. Procéder ainsi de suite pour voir quel compresseur est plus efficace sur telle ou telle sources…

  12. Pierre Garnier dit :

    merci beaucoup pour tout tes excellents tutos.
    toujours limpides :)

  13. fred dit :

    Très intéressant. J’ai hâte d’avoir le template Pro Tools pour tester

  14. ponsolle eric dit :

    Merci pour ce tuto, toujours trés intéressant !!!!!!

  15. eric dit :

    Bonjour Nicolas, toujours de super tuto,
    Est t’il possible d’avoir cette super template protools su set up Michael Brauer?
    Merci et à bientot
    Eric

  16. le meur dit :

    super l article good job

  17. Wilfrid dit :

    Superbe technik vraiment on en a toujours a apprendre merci pour ces astuces et facon de travailler jusqu a maintenant je marchais dans le brouillard mais petit a petit j entre vois la lumière

  18. patrick dit :

    Bonjour Nicolas,

    Merci pour toutes ces infos et astuces que vous donnez régulièrement pour nous permettre de progresser dans le domaine du mixage.
    Est-il possible d’obtenir la template pro tools du set up de Michael Brauer?

    Cordialement

    Patrick

  19. Ce groupe est simplement génial pour y trouver son bonheur..il y a des protooliens des cubasiens ,des abletonien , et bien d autre réuni sous le maître Nicolas qui lui n a peur de rien en matiére de daw ; et comme le dit Bazard Tsirobiangbzah on aime dans le visu voir notre daw et visualizer plus facilement les procédure … mais ce qui nous réuni autour de toi , s est le même amour du son , la méme motivation a moi comme a d autre de faire de gros progrés ..et sur l entre fait me viens d ailleurs une question !!!!!!…..si on applique la méthode a faire des groupes avec un compresseur différent qu en est il du compresseur que tu applique sur la piste master ..bonne ou mauvaise question ???? lol

    • Pour ce que mon avis vaut, j’ai essayé avec et sans. Et avec ça fais un peu trop. Après faut voir tes goûts :)

    • Merci Antho Neyrinck de la réponse …il est vrai que les goûts dépende aussi du Style

    • en tout cas s est une mine d or ici et je vais pas me gener^pour y mettre en pratique , je posterai le résultat içi s est aussi in peu le but d avoir des retour sur son travail si on veut progresser

    • Sur le chemin de l’apprentissage, toutes les questions se parent de pertinence. Donc sont bienvenues. Sans être un pro, le compresseur sur la piste master agirait comme pour apporter plus de cohésion à l’ensemble…

    • Ouaip le fameux effet glue ! Mais justement dans la configuration de Brauer je trouve qu’il n’apparaît pas. Ou peut être n’ai-je pas les bonnes oreilles :p

    • N’oubliez pas que même si vous utilisez des bus vous devez aussi travailler vos pistes les unes avec les autres et toute la cohésion viens d’ici surtout…
      Le multibus permet justement de mieux faire travailler la compression du Master en évitant de faire ressortir des fréquences ou sons indésirables

    • ça va dénaturer l’ensemble du mix, compresser des groupes qui vont eux même être compressés sur la tranche master , il faut bien doser ,après voir comment on utilise le compresseur , c’est ce que je faisait au paravant c’est pour cela que je me suis permis de répondre , et j’ai pris une leçon avec Nicolas et depuis mes mix sonnent bien différamment , trop de compression tue la compression et la sonnorité de votre mix ….. je vous assure cela n’a plus rien à voir

    • s est ce que je m aperçois Olivier Fantome..moi qui prenez jusqu a présent le travail a l envers je m apercois des énormes lacunes a se niveau ..bon la simplicité s est d envoyez les fichiers waves a Nicolas Eschalier et de lui dire combien tu prends pour un mix lol …mais le but est quand méme de le faire un peu sois même en tout cas sure et certain qui je vais y passez a son studio faire le stage de plus je remercie les nombreuses personnes qui anime se groupe avec qui on apprend énormément de chose

    • C’est bien le but en effet de progresser pour pouvoir faire les choses soi même 😉 La compression est très souvent mal utilisée, je suis passé par là et même encore aujourd’hui après des années d’expérience il m’arrive encore de douter sur l’utilisation du compresseur ou non… Ma rencontre avec CLA à vraiment confirmer le fait que nous n’avons pas besoin de compression pour avoir de l’énergie dans un mix

    • Chris Rec dit :

      Et que dois-je dire moi qui depuis ta formation je n’utilise quasiement plus aucun compresseur en insert de piste……! Alors qu’avant…. oulala…

    • C’est d’ailleurs dans ce sens qu’il faut aborder la technique de Brauer qui même si on à l’impression que ça beaucoup de compression, cela nous « oblige » à bouger les faders vraiment

    • Andrew schepps travaille comme ça aussi (si ce n’est que sa Config est moins élaborée). Il travaille sur des bus et joue sur ses fader. Une façon de mixer bien plus dynamique je trouve. Je remercie Nico pour la découverte qui m’1 fait redécouvrir l’art de mixer :)

    • En réalité cette approche n’est pas si original que ça, bien au contraire ! Enormément d’ingés travaillent avec les faders, mais depuis l’arrivée des ordinateurs le fait de bouger les faders avec une souris nous parait moins evident…

    • Nicolas Eschalier Ouaip clairement. C’est pour ça que le premier achat après les monito étaient des controleurs. Mixer sans bouger les faders ça ne me va pas

  20. Slt Nicolas Eschalier moi jutilise cubase et j’arrive pas à trouver un « Generateur de Signal ».. peux tu m’orienter? Sinon aussi jai deja Waves Complete 9. Sil en a un dans ce pack qui peut jouer ce role dis moi

  21. Bonjour, Nicolas. Je suis actuellement en train de visionner ton tutoriel TECHNIQUE DU MULTIBUS DE MICHAEL BRAUER. Je le trouve très instructif. Comme je ne travaille pas sur Pro Tools, mais sur Cubase (Elements 8), si tu pouvais faire exactement le même tutoriel sur ce dernier je te suivrais mieux …Tellement besoin de maitriser la calibration et tous ces routages sur Cubase…
    Merci pour tout, tes tutoriels sont du baumes au cœur pour des amateurs comme moi qui perdaient espoir d’obtenir un son pro un jour …

    • C’est vrai qu’il faut bien connaître son Daw. Je l’applique à pro tools, séquoia et mixbus32c y en a pas un qui fonctionne pareil

    • Hé si je peux t’aider hésite pas à me contacter par message privé :) e connais pas bien cubase mais j’aime bien apprendre à utiliser toutes sortes de daw :)

    • Il faut plus que tu te penches sur le routing dans cubase que sur le processus de calibration en lui même qui au final est facile en mettre en place si on a les outils, il faut juste comprendre la notion de groupe (ou bus) dans lesquelles on envoie des pistes

    • C’est vrai que pour ça Pro tools est hyper flexible et intuitif comparé aux autres daw. Séquoia et mixbus32c par exemple fonctionne exactement où a quelques détails près a des consoles analogiques.

  22. Phil Soundrec dit :

    Tu assures grave, Nicolas Eschalier !!!!!!!!

  23. Alors ça c’est cool ! Tu as un truc qui peut remplacer le décapitator ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Mixage
Ajouter du son analogique à vos pistes
Ajouter du son analogique à vos pistes

Ajouter du son analogique à vos pistes Dans cette vidéo je vous montre comment rajouter une touche de son analogique à...

Compresser le bus master
Compresser le bus master

Compresser le bus master Le réglage des compresseurs est généralement l'une des dernières choses avec laquelle les ingénieurs du son...

Fermer