Les différents types de compresseurs

Le son

Les différents types de compresseurs

16 mar , 2016   Gallery

Les différents types de compresseurs

Au delà d’apprendre à comment utiliser un compresseur, il serait bon de savoir comment les différencier ou du moins savoir quel type de technologie les habitent.

Les compresseurs audio sont souvent décrits avec des noms de catégories comme VCA, optique, FET, etc. Ces noms sont pour différentes conceptions de circuits, et la façon dont ils réagiront au signal. Naturellement, vous vous demanderez « mais comment sonnent-ils ? » , et pourquoi devriez-vous choisir un type sur les autres.

Ils sont tous suffisamment différents pour que vous ayez une raison de choisir tel type sur un autre. Même s’il est pas si simple de les comparer sans les avoir tous sous la main et de les tester en situation. Le fait qu’il soit très différent ou très proches, n’est qu’une question de point de vue. Mais gardez à l’esprit que peu importe la manière dont ils coloreront votre son, le type de circuit aura le même impact sur l’effet sonore, à savoir : compresser.

Compresseurs VCA :

VCA signifie Voltage Controlled Amplifier. Techniquement dans l’usage pratique, il s’agit d’une puce qui contient des transistors qui suit votre niveau de signal entrant (tension) pour déterminer combien de db de réduction il doit appliquer. Les compresseurs VCA sont généralement associés à une compression rapide et propre avec des contrôles précis sur l’attaque et le relâchement. Symetrix, dbx, Boss CS-3, et Alesis 3630 sont des exemples de compresseurs VCA. La plupart des compositions de rack les plus économique sont équipés de VCA. La QUE Corporation, à l’origine une division de dbx, produit la plupart des puces VCA que vous allez rencontrer.

Compresseurs FET :

FET signifie Field Effect Transistor, ils pourraient être considérés comme une autre sorte de VCA, mais avec leurs propres qualités. Les compresseurs FET sont souvent utilisés comme une sorte d’émulation d’un compresseur à lampe. Mais dans la pratique, la vrai raison pour qu’un compresseur soit considéré comme un « FET » est si vous l’associez avec le célèbre UREI 1176. Vous aurez plus de « couleur » dans un compresseur FET que dans un VCA propre. Mis à part le 1176, les autres exemples de compresseurs FET sont coûteux avec des marques comme Vintech, Daking, Violet, et Chandler Limited.

Compresseurs optique :

Les compresseurs optique contiennent une source de lumière qui s’illumine suivant la quantité de signal qui la traverse, et une résistance sensible à la lumière (photoélectrique) qui réagit à la luminosité de cette source de lumière en diminuant sa résistance. La résistance fonctionne soit dans une boucle de rétroaction ou un diviseur de tension pour modifier le niveau de votre signal. Dans certains modèles plus anciens ce sont des composants séparés, mais dans 99% des designs modernes, la lumière et la résistance sont enfermés dans un petit cylindre noir. Les compresseurs optique ou « Optos » sont généralement décrits comme très lisse, avec un temps de relâchement lent et «organique». Ils peuvent être très neutre / transparent, ou au contraire très colorés selon la façon dont le circuit est conçu. Quelques marque comme Demeter, Diamond, Finger EHX Noir, RetroSpec et Joemeek. ELOP est juste une marque de commerce de la marque Manley, pour leur conception de compresseur opto. Et bien sur le célèbre LA2A d’universal audio.

la2a_front_hq

Compresseurs à Lampe (Tube) et Vari-Mu

Les compresseurs à lampes, dans la plupart des cas, sont des compresseurs optiques avec un étage de gain à lampe de type 12AX7 simple, ajouté à la fin. Cependant les vari-mu (abréviation de Variable Mu, également une marque Manley) utilisent une lampe à la place d’un transistor, où l’entrée de tension variable est modifié par le biais de cette lampe au lieu du gain d’un transistor. Il a une action quelque peu différente, généralement prétendu pour être encore plus lisse et plus «crémeuse» ou «organique». Les plus connus sont bien sur le Manley et quelques très anciennes unités Fairchild.

Pour les personnes qui cherchent les sons larges et chauds « vintage », l’idée d’un compresseur à lampe est très convaincante. Après tout, les lampes et les compresseurs sont les ingrédients idéal pour avoir ce genre de son.

Compresseurs OTA :

OTA signifie Operational Transconductance Amplifier, qui est une puce comme un VCA, sauf que sa sortie est un courant variable, pas de tension. Il se réfère à une conception de circuit spécifique basé autour de la puce CA3080 (ou un remplacement moderne pour elle comme le LM13700), qui est la base pour le Ross, Dynacomp, Keeley, Wampler, et probablement 90% de toutes les pédales compresseur sur le marché. Feed-Forward signifie que le circuit de commande recevra ( «entendra») le signal avant que le signal passe par l’étage d’amplification, cette approche est la plus moderne. Feed-back signifie que le contrôleur reçoit le signal après l’étape de l’amplificateur, ce qui est plus associée à des conceptions plus anciennes.

Et les autres…

Il y a beaucoup d’autres circuits de compression qui ne rentrent pas nécessairement dans une catégorie nommée. The Orange squeezer est sa propre conception, basée autour de la puce de JRC4558, avec une action unique. La CCM (Trans Linear conductance) par Aguilar est aussi de sa propre conception, semblable à un VCA. Les concepteurs électroniques avancées telles que Rupert Neve développent des circuits qui sont soit complètement original, ou ils utilisent des technologie de modèles antérieurs, mais d’une aussi avec des méthodes moderne inédites. Donc tous les compresseurs ne correspondent pas une catégorie propre.

Conclusion

Pour faire simple, nous pourrions dire que les compresseurs VCA sont rapides, modernes et précis. Les compresseurs optiques sont lents, vintage et organique. Etc..

Mais rappelez-vous, il y a beaucoup d’exceptions à ces descriptions. Et tout les autres «types» ont leurs propres subtilité sur le son qu’il serait difficile de décrire avec des mots. Je vous invite à les comparer en situation. A défaut de savoir comment ils sonnent, vous saurez comment ils sont fait.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Le son
Le dithering
Le dithering

Le Dithering Pour terminer le dossier sur la résolution et l'échantillonnage numérique, nous allons aborder un sujet crucial pour l'encodage...

La fréquence d'échantillonage
Fréquence d’échantillonnage

La fréquence d'échantillonnage La fréquence d'échantillonnage s'exprime en Hertz (Hz) ou (kHz). On retrouve communément les valeurs suivantes : 44 100 Hz,...

Fermer