L'audio haute définition

Le son

Formats audio haute résolution

22 nov , 2016  

Formats audio haute résolution

La musique numérique qui compose aujourd’hui nos playlists s’est imposée à nous comme à l’industrie musicale par l’intermédiaire de techniques de compression du son.

Pour que les fichiers ne soient pas trop lourds à télécharger, à stocker et à diffuser, il fallait condenser le plus possible les données numérisées. Après une courte lutte entre différents formats de compression, c’est le MP3 qui l’a emporté. Celui-ci avait pour principal avantage de rallier à lui un large éventail de marques de produits électroniques, quand d’autres solutions restaient propres à l’un ou l’autre des acteurs de l’industrie – ainsi, par exemple, des morceaux téléchargés en ATRAC ne pouvaient être lus que sur des produits Sony. L’industrie s’est vite accordée sur le MP3, format ouvert qui permettait de s’échanger des fichiers entre produits de marques différentes, et c’était là un énorme avantage.

Pour le son lui-même, c’est une autre histoire. La numérisation de la musique pour l’encoder sur des CD ou pour l’utiliser de façon tout à fait dé-matérialisée, s’est faite au prix d’une diminution de la quantité d’informations transmises. À l’oreille, qu’est-ce que cela signifie ? Eh bien, le son est considérablement appauvri. Il perd sa richesse et sa spatialisation, s’assèche en quelque sorte. Au fil des ans, la résistance s’est organisée parmi les mélomanes. Cette réaction a pris deux formes : les uns sont retournés vers les platines vinyles et le son analogique, dénué de compression.

L'audio haute résolution

Les autres ont travaillé à des formats de numérisation et de transmission du son qui lui conservent une absolue intégrité et ne font l’impasse sur aucune des nuances qui l’enrichissent, et bien sûr à des produits capables de les retransmettre. Vous pourrez prendre connaissance ci-dessous de certains formats, produits, sources et labels qui vous permettront de redécouvrir votre musique en haute résolution.

 

Il existe tout une gamme de formats HRA (Haute résolution audio) Il est donc important qu’un équipement HRA soit en mesure de prendre en charge une gamme aussi large que possible. Les produits grand public sont compatibles avec tous les formats HRA populaires, et même certains restant à être adoptés à grande échelle, ce qui assure une lecture simple et pratique de fichiers HRA non seulement d’aujourd’hui, mais aussi de demain, en suivant l’évolution du marché.

 

La musique de qualité CD est également disponible dans de nombreux formats. Voici un aperçu des formats les plus communément utilisés en musique sans perte de qualité.

FLAC : Son de qualité maîtresse (Studio Master) (24 bits) et de qualité CD (16 bits)

La plupart des fichiers musicaux (HRA et qualité CD) disponibles en ligne sont enregistrés au format FLAC (Free Lossless Audio Codec) qui est un codec gratuit de compression audio sans perte (attention, le format est gratuit, et non pas la musique !).
Les fichiers FLAC 24 bits sont généralement disponibles en versions 96 kHz et 192 kHz, bien que certains albums soient proposés en 24 bits / 44,1 kHz ou 24 bits / 48 kHz. Les versions 24 bits / 192 kHz sont les fichiers de la meilleure qualité disponibles, et sont identiques aux fichiers de qualité maîtresse.
Contrairement au MP3, qui élimine une partie du contenu pour réduire la taille des fichiers, le format FLAC est sans perte, et fonctionne comme un fichier zip informatique. Il est décompressé « à la volée » pendant la lecture et délivre avec exactitude toutes les données présentes lors de la compression.
Apple dispose de son propre format sans perte : Apple Lossless (ALAC) fonctionne comme FLAC mais est compatible avec iTunes. Certaines sociétés proposant des téléchargements Studio Master le font à la fois aux formats FLAC et ALAC.

Autre avantage des formats FLAC et ALAC : ils conservent les informations concernant la musique sous la forme de métadonnées, couvrant des paramètres communs comme l’artiste, le titre de l’album, le titre/numéro de la piste, le genre musical, le compositeur, la référence catalogue, etc.
Ces informations seront encodées dans un fichier Studio Master ou autre fichier HRA que vous achetez en ligne, ou peuvent être ajoutés aux CD que vous copiez : le logiciel de copie utilise une base de données sur Internet pour identifier le disque que vous enregistrez et remplir toutes les informations. Vous pouvez également modifier ces données, ou les saisir manuellement.

img-what-is-high-resolution-audio-3-ca_fr

WAV/AIFF : Stockage non compressé

Vous pouvez également copier les CD sous la forme de fichiers absolument pas compressés, c’est-à-dire que vous copiez directement les données présentes sur le disque. Les ordinateurs fonctionnant sous Windows stockent ces fichiers sous l’extension WAV (Waveform Audio File Format) et les Mac sous l’extension AIFF (Audio Interchange File Format), mais les deux sont interchangeables et, bien sûr, les systèmes Technics seront en mesure de lire les deux. L’un des inconvénients du stockage de fichiers WAV, c’est qu’ils ne stockent pas les informations concernant les pistes par défaut. C’est une des raisons qui rendent l’utilisation du format FLAC bien plus pratique. L’autre, c’est que les fichiers FLAC sont bien plus petits que les fichiers WAV. Certaines maisons d’enregistrement Studio Master proposent la musique au format WAV et au format FLAC.

DSD

Utilisé comme base du format CD Super Audio, Direct Stream Digital est un format utilisant une méthode d’encodage assez différente : plutôt que d’accroître la profondeur de bit, il utilise un bit unique, mais à une fréquence d’échantillonnage bien plus importante, pour enregistrer, stocker et lire un son d’une qualité extrêmement élevée.
À l’origine, il avait recours à un taux d’échantillonnage de 2 822 MHz, un format connu sous le nom DSD64 (64 fois l’échantillonnage du CD), mais récemment des taux d’échantillonnage encore plus élevés ont été développés, les DSD128 et DSD265. Il existe même un format DSD512 utilisé actuellement dans certains studios d’enregistrement.
L’équipement Technics sera capable de lire les formats DSD64 et DSD128 qui commencent à apparaître sur le marché d’achat de musique en ligne. Les fichiers DSD64 et DSD128 peuvent être lus à partir d’un ordinateur relié au système par un port USB asynchrone, au moyen d’un logiciel de lecture installé sur l’ordinateur ou être lus via DLNA.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Plus dans Le son
niveau1
Niveau d’enregistrement dans votre DAW

Niveau d'enregistrement dans votre DAW Lorsque que vous envoyez un signal dans votre DAW, on peut être amener à se...

Les différents types de compresseurs
Les différents types de compresseurs

Les différents types de compresseurs Au delà d'apprendre à comment utiliser un compresseur, il serait bon de savoir comment les...

Fermer